Samsung ne doit pas mettre plus souvent à jour ses téléphones

31/05/18 à 13:26 - Mise à jour à 13:26

Samsung n'est pas obligée d'actualiser plus souvent ses smartphones. Le Nederlandse Consumentenbond l'avait pourtant exigé, mais le tribunal a rejeté cette requête.

Samsung ne doit pas mettre plus souvent à jour ses téléphones

Le Galaxy Note8 © Samsung

Les téléphones de Samsung tournent sur une version adaptée d'Android. Or des personnes mal intentionnées peuvent découvrir des failles dans chaque logiciel, y compris dans Android donc. Ces brèches peuvent s'avérer dangereuses pour les utilisateurs. Samsung leur envoie de temps à autre des patches (correctifs) et des mises à jour, mais selon le Consumentenbond néerlandais, l'entreprise ne le fait pas assez souvent. Il en résulte qu'elle ne s'occupe pas suffisamment de ses utilisateurs.

Le juge a réfuté cet argument en estimant que chaque faille ne représente pas automatiquement un grand danger. En outre, Samsung a besoin de temps pour évaluer les brèches et les colmater. Le Consumentenbond néerlandais prétendait également que Samsung n'informait pas suffisamment ses utilisateurs, mais cette accusation a elle aussi été rejetée par le juge.

Actualisation pendant deux ans

Le Consumentenbond exigeait en outre que Samsung actualise ses smartphones au minimum durant deux années après la date d'achat. Quant aux correctifs, ils devraient sortir endéans le mois, alors que de nouvelles versions d'Android devraient être mises à disposition dans les trois mois. Mais selon le tribunal, le Consumentenbond n'a pas bien expliqué pourquoi ces délais sont jugés ''raisonnables et réalistes''. Cette exigence du Consumentenbond s'avère donc trop large et trop vague, ce qui fait qu'elle a été aussi jugée partiellement irrecevable.

Le Consumentenbond avait en 2016 déjà intenté une action en Justice contre Samsung à propos des mises à jour. Le juge avait estimé cette question non-urgente et n'avait par conséquent pas réagi positivement au contenu de la réclamation. Le Consumentenbond avait alors décidé de lancer une procédure juridique normale. L'affaire avait été introduite en mars dernier.

Samsung se dit ravie de la sentence. On ne sait pas encore si le Consumentenbond fera appel.

En savoir plus sur:

Nos partenaires