Samsung et Apple enterrent la hache de guerre en matière de brevets, sauf aux Etats-Unis

06/08/14 à 11:55 - Mise à jour à 11:55

Source: Datanews

Apple et Samsung renoncent à leurs plaintes mutuelles en matière de brevets et ce, notamment au Japon, en Corée du Sud, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne, mais pas aux Etats-Unis. Voilà ce qu'annoncent les deux géants en électronique.

Samsung et Apple enterrent la hache de guerre en matière de brevets, sauf aux Etats-Unis

© Belga

Apple et Samsung sont impliquées depuis 2011 déjà dans une guerre des brevets. Au niveau mondial, les deux entreprises se sont en effet à plusieurs reprises intenté des procès pour violation de brevets.

C'est ainsi qu'Apple a accusé son concurrent sud-coréen d'avoir copié le design de l'iPhone et de l'iPad. De son côté, Samsung a prétendu qu'Apple avait repris à son compte et sans autorisation certaines des technologies présentes dans les appareils Samsung, telles la façon dont sont synchronisés les photos, fichiers musicaux et vidéos sur plusieurs appareils, ainsi qu'une méthode permettant de réaliser et d'envoyer des vidéos via internet.

Tant Samsung qu'Apple ont déjà ont déjà été contraintes de verser de petits montants pour des infractions à des brevets, mais aucune des deux entreprises n'est encore vraiment parvenue à faire vraiment pencher la balance (juridique) à son avantage. Plusieurs tribunaux ont par conséquent suggéré que les deux entreprises feraient mieux de tenter de trouver un accord réciproque au lieu de continuer de s'intenter des procès.

Et que constate-t-on à présent? Les deux géants en électronique annoncent dans un communiqué de presse commun qu'ils laissent tomber toutes leurs plaintes juridiques, sauf aux Etats-Unis.

Cela signifie donc que les procédures juridiques en cours en Australie, au Japon, en Corée du Sud, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Grande-Bretagne, en France et Italie vont être interrompues. (Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires