Samsung envisage de réduire de moitié sa production de puces

05/01/09 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

Samsung, le plus grand fabricant de puces de mémoire au monde, envisage de réduire de plus de moitié ses investissements dans la production de puces.

Samsung, le plus grand fabricant de puces de mémoire au monde, envisage de réduire de plus de moitié ses investissements dans la production de puces.

En 2009, Samsung Electronics pense diminuer son budget d'exploitation (CAPEX, 'capital expeditures') consacré aux puces de 3,5 à 1 - 2 milliards d'euros. Voilà ce qu'on peut lire dans le journal sud-coréen Korea Times suite aux déclarations d'un directeur de Samsung resté anonyme.

La surcapacité, des stocks toujours plus importants, une diminution de la demande et, partant, une forte réduction des prix des puces seraient, selon cette source anonyme, à la base de ce projet du principal fabricant mondial de puces de mémoire.

Samsung ne serait pas le premier fabricant de puces à éprouver des problèmes à cause de la crise des crédits. Son concurrent Hynix a récemment recueilli 430 millions d'euros de fonds d'urgence de la part de ses actionnaires. Quant au constructeur allemand de puces Qimonda, il a cherché son salut dans un emprunt de 325 millions d'euros, sans compter une aide publique.

Le fabricant de produits électroniques Toshiba réduit lui aussi sa production de puces de mémoire flash. L'usine Yokkaichi au Japon, une coentreprise avec le fournisseur de mémoires Sandisk, va sensiblement moins produire (moins 30 pour cent) à partir de ce mois-ci.

Le cabinet d'analystes Gartner prévoit une nette baisse du chiffre d'affaires réalisé sur les puces en 2009. Les fabricants de semi-conducteurs doivent donc s'attendre à des temps difficiles.

En collaboration avec Computable

Nos partenaires