Samsung annonce un bénéfice record et une rotation de ses directeurs

31/10/17 à 11:44 - Mise à jour à 11:44

Source: Datanews

Samsung a annoncé ses résultats du trimestre écoulé. Le géant technologique sud-coréen s'en tire particulièrement bien malgré tous les scandales auxquels il doit faire face. L'entreprise tente de résoudre l'un d'eux par un jeu de chaises musicales au niveau de sa direction.

Samsung annonce un bénéfice record et une rotation de ses directeurs

. © Getty Images

Vous connaissez Samsung probablement surtout par ses téléphones mobiles. Pourtant, ses meilleurs résultats, elle les doit aux composants qu'elle vend. Voilà ce qui ressort entre autres des chiffres de bénéfice révélés par l'entreprise. Au troisième trimestre de 2017, Samsung a enregistré le bénéfice d'exploitation le plus élevé de son histoire: 14,53 billions de wons (1,12 milliard d'euros). Elle a réalisé en tout un chiffre d'affaires de l'ordre de 62,05 billions de wons (4,77 milliards d'euros). C'est trois fois plus que durant le trimestre correspondant de l'année dernière, lorsque Samsung était encore sous le choc du Note 7 présentant un risque de combustion, ainsi que du rappel des appareils vendus qui s'ensuivit.

La raison principale de sa bonne santé retrouvée s'appelle les composants. L'entreprise produit notamment des puces-mémoires et des processeurs, qui équipent ses appareils, mais qui sont aussi vendus à Apple par exemple. Le segment des téléphones a fait moins bien. Le nombre de téléphones expédiés vers les points de vente a certes crû, selon Samsung, grâce entre autres aux Galaxy Note 8 et Galaxy J, mais les rentrées ont progressé moins vite, parce que davantage de clients étaient à la recherche de smartphones meilleur marché.

Jeu de chaises musicales à la direction

Actuellement, Samsung est le plus important distributeur de smartphones et de téléviseurs au monde, mais elle connaît pourtant des moments difficiles. Outre le tumulte créé par le Note 7, il y a la question de savoir qui dirige à présent vraiment le groupe. Samsung disposait de trois co-CEO. L'un d'eux était Jae-yong Lee, le patron de facto, après que son père, Kun-hee Lee, soit plongé dans le coma depuis quelques années après une crise cardiaque. Jay Y. Lee vient toutefois d'être condamné à cinq années d'emprisonnement pour corruption. Et le troisième de rang, Oh-hyun Kwon, qui dirige le département des puces, il a annoncé son départ à la retraite, il y a quelques semaines.

La firme a à présent trouvé la solution avec une toute nouvelle équipe directoriale. Samsung garde néanmoins son actuelle structure tricéphale. Kin-am Kim remplace Oh-Hyun Kwon en partance. Kim vient du département des semi-conducteurs et fut pendant longtemps le bras droit de Kwon. Il dirigera également le département des 'device solutions'. Par ailleurs, Dong-jin Koh et Hyun-suk Kim sont promus. Ils prendront en charge respectivement l'IT et les solutions mobiles d'une part, et l'électronique à la consommation d'autre part. L'ex-CFO Sang-hoon Lee présidera le conseil d'administration. Ce sera la troisième fois que ce président ne sera pas l'un des trois co-CEO. Tout cela fait qu'on ne sait pas très bien qui est réellement le grand patron de l'entreprise. On craint que la direction n'attende le jugement en appel du tribunal. Jae-yong Lee va en effet en appel de sa condamnation. S'il obtient gain de cause, il pourrait éventuellement encore reprendre sa place de PDG de Samsung. Affaire à suivre donc!

Nos partenaires