Samsung annonce la première baisse de son bénéfice net annuel en trois ans

29/01/15 à 14:40 - Mise à jour à 14:40

Le géant sud-coréen Samsung Electronics a annoncé jeudi la première baisse de son bénéfice net annuel en trois ans et a vu son grand rival américain Apple le rejoindre à la première place du podium mondial des fabricants de smarpthones.

Samsung annonce la première baisse de son bénéfice net annuel en trois ans

© Samsung

Le géant sud-coréen, qui se heurte aussi à la montée en puissance des industriels chinois, a averti que l'année qui commence serait aussi délicate que l'année écoulée. Son résultat net annuel, en chute pour la première fois depuis 2011, est ressorti à 23.400 milliards de wons (18,9 milliards d'euros), en baisse de 23,2% sur un an. Le résultat opérationnel a baissé de 11,7%, à l'instar du chiffre d'affaires (-10%, à 206.000 milliards de wons). Pour le quatrième trimestre, le bénéfice net chute de près de 27% sur un an, à 5.300 milliards de wons (4,3 milliards d'euros), mais l'industriel a limité les dégâts grâce au secteur hautement rentable des puces mémoire. Le bénéfice opérationnel de la division des semi-conducteurs est en hausse de 35,7%.

Ces résultats moroses n'ont pas empêché le groupe, qui est soumis à de fortes pressions de la part de ses actionnaires, d'annoncer une hausse de son dividende, à 19.500 wons contre 13.800 l'année précédente. Samsung Electronics est en difficulté sur le marché des smartphones, où il est pris entre le marteau de l'iPhone 6 d'Apple s'agissant du haut du panier et l'enclume des fabricants chinois pour ce qui est du moyen et de l'entrée de gamme.

Le grand rival de Samsung vient d'ailleurs d'annoncer un bénéfice trimestriel historique de plus de 18 milliards de dollars grâce aux ventes records de l'iPhone. Boosté qui plus est par l'engouement du stratégique marché chinois, l'iPhone représente désormais plus de deux tiers (68%) du chiffre d'affaires de l'américain.

Le sud-coréen qui est en pleine restructuration avant une succession au sommet, connaît de sérieux revers après des années de croissance insolente. La série phare des téléphones intelligents Galaxy n'a pas connu les fortunes espérées auprès des consommateurs séduits par les nouveaux iPhone 6 et 6 Plus. De l'autre côté du spectre, les fabricants Huawei, Xiaomi et Lenovo ont le vent en poupe.

La popularité de l'iPhone 6 explique qu'Apple ait rattrapé Samsung et occupe désormais avec lui la pole position mondiale des fabricants de smartphones, avec 19,6% de parts de marché au dernier trimestre 2014 (74,5 millions d'unités exportées), a indiqué jeudi le cabinet Strategy Analytics.

Pour faire face, le géant coréen va considérablement réduire son offre en 2015 pour se positionner sur une gamme moins chère, plus accessible dans les pays émergents. (Belga)

En savoir plus sur:

Nos partenaires