Samsonite Europe: Migration envisagée vers Office 365

02/11/11 à 10:35 - Mise à jour à 10:35

Source: Datanews

Brouillard informatique: voilà comment Frederik Clement, IT Infrastructure Manager Europe de Samsonite (dont le siège européen se trouve à Oudenaarde), qualifiait l'an dernier encore en riant l'informatique dans le nuage. Un an plus tard, il admet que le nuage pourrait s'avérer intéressant pour certains éléments chez le fabricant de valises.

Samsonite Europe: Migration envisagée vers Office 365

Brouillard informatique: voilà comment Frederik Clement, IT Infrastructure Manager Europe de Samsonite (dont le siège européen se trouve à Oudenaarde), qualifiait l'an dernier encore en riant l'informatique dans le nuage. Un an plus tard, il admet que le nuage pourrait s'avérer intéressant pour certains éléments chez le fabricant de valises. Pour l'e-mail par exemple. Voilà pourquoi il envisage très concrètement une migration vers Microsoft Office 365. "L'an dernier, c'était encore trop tôt, mais nous avons vu évoluer l'offre."

Ce qui est intéressant pour Clement, ce n'est pas forcément le coût inférieur de l'offre cloud: "Je pense que le coût de la licence sera comparable. Mais les coûts de la gestion de l'infrastructure e-mail seront évidemment nettement moindres. En outre, il y a les avantages typiques du nuage, comme l'accès à vos donnée partout dans le monde." A terme, d'autres éléments orientés 'service' notamment de l'ICT de Samsonite pourraient migrer vers le nuage, toujours selon Clement.

Un premier petit pas en direction d'un modèle cloud a déjà été accompli par Samsonite Europe l'an dernier. A l'époque, RealDolmen avait proposé au fabricant de valises de l'accueillir en tant qu'un de ses premiers clients dans le nouveau centre de données 'dédié' (comprenez chez Interxion). Samsonite sous-traita la gestion des serveurs à RealDolmen suite à une réduction de son équipe ICT interne et en raison du besoin d'une meilleure reprise après sinistre. Le déplacement physique des serveurs était chose faite un mois plus tard, selon Clement: "Ce déménagement se passa très bien. Au niveau du réseau, nous avions tout scindé sur un lien 100 Mbit/s, et nos simulations préalables se sont avérées correctes."

A propos de la collaboration avec RealDolmen, qui dure depuis plus d'un an déjà, Clement n'a que des louanges: "Il nous reste suffisamment de flexibilité pour réaliser des choses nous-mêmes. Personne ne se plaint de la collaboration: notre petite équipe est ainsi quelque peu étoffée, ce qui a de gros avantages, quand quelqu'un est malade ou en congé. Nous sommes aussi nettement plus sereins à présent que nos serveurs se trouvent dans ce centre de données: meilleurs refroidissement, alimentation électrique, backup, etc. Aujourd'hui, nous pouvons nous concentrer sur nos tâches de base, notamment la gestion des applications et SAP, le réseau et le front-end."

Clement a aussi un conseil à prodiguer à des collègues qui envisageraient la même migration: "Plus vous avez de virtuel, plus la migration est aisée. Lors des entretiens, l'on avait aussi parlé d'un coût par armoire. Nous avons découvert à temps qu'il s'agit d'un critère très relatif. Il vaut mieux parler de puissance et de chaleur." Le contrat de 3 ans signé avec RealDolmen est entre-temps arrivé à mi-chemin. "Il faut déjà commencer à penser à la suite. Il me paraît peu probable que nous fassions de nouveau tout en interne."

En savoir plus sur:

Nos partenaires