Salesforce boycotte un état américain à cause d'une loi controversée en matière d'homosexualité

27/03/15 à 14:40 - Mise à jour à 14:40

Source: Datanews

Salesforce.com ne veut plus envoyer ses clients et son personnel vers l'état d'Indiana. Son CEO, Marc Benioff, réagit ainsi à une loi controversée discriminant les homosexuels.

Salesforce boycotte un état américain à cause d'une loi controversée en matière d'homosexualité

. © .

"Dès aujourd'hui, nous annulons tous les programmes par lesquels nos clients et employés doivent se rendre dans l'Indiana, où ils risquent d'être l'objet de discrimination", telle est la traduction libre du tweet de Benioff.

Benioff réagit ainsi au Religious Freedom Restoration Act qui vient d'être approuvé en Indiana. En vertu de ce dernier, les commerçants sont autorisés à refuser de servir les personnes homosexuelles. L'année dernière, Saleforce.com avait encore racheté ExaTarget pour 2,5 milliards de dollars, dont le siège central se trouve en Indiana. Mais à présent, Benioff insiste sur le fait qu'il n'envisage plus d'investir dans cet état. Par souci de clarté, cela ne signifie pas qu'il y aura des licenciements. A l'entendre, l'entreprise a pris cette décision sur base des réactions outrées de ses clients et employés à la loi.

D'autres entreprises technologiques ont aussi fait savoir dans une lettre ouverte que ce genre de loi aura un impact direct sur les investissements en provenance du secteur technologique. Ne serait-ce que parce que pour ce dernier, il sera nettement plus malaisé d'attirer les personnes ad hoc dans un état où tout un chacun ne sera pas le bienvenu.

En savoir plus sur:

Nos partenaires