Saisie des ordinateurs chez Scarlet

08/08/08 à 16:00 - Mise à jour à 15:59

Source: Datanews

Jeudi prochain, le 14 août, les ordinateurs de Scarlet seront saisis pour être mis en vente publique le 22 août. C'est là la conséquence de la réclamation en dommages et intérêts d'Itelco. Bob Lokhorst, CFO de Scarlet, est aux prises avec un autre procès encore, qui remonte à l'époque où il était administrateur du groupe CSS, et qui est lié aussi à la faillite de CSS Belgique.

Jeudi prochain, le 14 août, les ordinateurs de Scarlet seront saisis pour être mis en vente publique le 22 août. C'est là la conséquence de la réclamation en dommages et intérêts d'Itelco. Bob Lokhorst, CFO de Scarlet, est aux prises avec un autre procès encore, qui remonte à l'époque où il était administrateur du groupe CSS, et qui est lié aussi à la faillite de CSS Belgique.

La sentence prononcée par le juge date déjà du mois dernier et fait suite à la réclamation en dommages et intérêts d'un montant de 5 millions d'euros intentée par l'entreprise de délégation de personnel Itelco (cf. http://www.datanews.be/nl/news/90-14-19406/5-miljoen-euro-schadeclaim-voor-scarlet--update-.html). Itelco accuse Scarlet de rupture de contrat, de défaut de paiement et de concurrence déloyale. Le jugement du tribunal de commerce de Bruxelles est prévu pour le 4 octobre.

Entre-temps, les factures ont été saisies, et un huissier a consigné le mobilier de Scarlet. Si les factures ne sont pas payées, un camion se présentera le 14 août devant les bureaux de Scarlet à Diegem, selon Itelco, pour emmener les ordinateurs. Une semaine plus tard, ils seront mis en vente publique. Une saisie provisionnelle aurait aussi lieu chez Belgacom Merger & Acquisitions, au cas où le rachat prévu par Belgacom se ferait rapidement. Ce qui est étonnant, c'est qu'une saisie concerne aussi les factures des actionnaires, chaque fois d'une valeur de 5 millions d'euros. Il s'agit en l'occurrence de Paul Gelderloos, Paul Steenbergen (l'ex-propriétaire de Signpost) et du 'chief financial officer', Bob Lokhorst.

Bob Lokhorst est par ailleurs aux prises avec une autre revendication de plusieurs millions d'euros suite à une faillite frauduleuse et à des magouilles relative aux comptes annuels de 2000 et 2001 du groupe CSS néerlandais (cf. http://www.zibb.nl/10234500/Financien/Financien-nieuws/Financien-nieuwsbericht/Oud-bestuurders-CSS-wacht-megaclaim.htm). Le tribunal d'Amsterdam a dans un jugement interlocutoire sollicité le fait que CSS n'a pas tenu compte de la banqueroute en 2002. Fin 2002, CSS faisait faillite. Les créanciers exigent 4 millions d'euros des ex-administrateurs Jan Vlasveld, Jan van Vuuren et Bob Lokhorst. En septembre, l'affaire repassera devant le juge, et un jugement définitif devrait suivre en mai de l'an prochain.

Le groupe CSS néerlandais était propriétaire de CSS Belgique qui devint indépendant en 2002. En 1999, Telco Consultants a été aussi reprise. Fin juillet, les deux entreprises ont fait faillite. Cela fit du bruit car outre le propriétaire, Huub Fijen, son épouse et ex-miss Belgique Daisy Van Cauwenbergh a été aussi impliquée (http://www.datanews.be/articles/index.jsp?siteID=90§ionID=8&articleID=18875). Cette semaine, tous deux ont passé une nuit en prison pour cause de faillite frauduleuse.

Nos partenaires