SaaS pas aussi dominant qu'attendu

16/06/10 à 11:33 - Mise à jour à 11:33

Source: Datanews

Les analystes de Gartner tempèrent l'enthousiasme suscité par Software-as-a-Service (SaaS). Ils affirment en effet que les entreprises feraient mieux de pondérer très soigneusement leurs besoins en logiciels par rapport à ce que SaaS promet d'offrir. "SaaS jouera certes un rôle dans l'avenir de l'IT, mais pas aussi dominant que celui qu'on attendait initialement", déclarent les analystes. En 2009, le modèle SaaS a représenté 3,4 pour cent des dépenses des entreprises en applications professionnelles, soit une légère hausse seulement par rapport aux 2,8 pour cent de 2008. Le marché global des applications d'entreprise devrait représenter cette année quelque 8,8 milliards de dollars. C'est surtout sur les marchés de la collaboration et du CRM que l'on fait appel à SaaS.

SaaS pas aussi dominant qu'attendu

Les analystes de Gartner tempèrent l'enthousiasme suscité par Software-as-a-Service (SaaS). Ils affirment en effet que les entreprises feraient mieux de pondérer très soigneusement leurs besoins en logiciels par rapport à ce que SaaS promet d'offrir. "SaaS jouera certes un rôle dans l'avenir de l'IT, mais pas aussi dominant que celui qu'on attendait initialement", déclarent les analystes.

En 2009, le modèle SaaS a représenté 3,4 pour cent des dépenses des entreprises en applications professionnelles, soit une légère hausse seulement par rapport aux 2,8 pour cent de 2008. Le marché global des applications d'entreprise devrait représenter cette année quelque 8,8 milliards de dollars. C'est surtout sur les marchés de la collaboration et du CRM que l'on fait appel à SaaS.

Les grandes promesses suscitées par SaaS, telles 'pay per use' (paiement selon l'usage), semblent en général ne pas s'imposer. Selon une estimation, quelque 90 pour cent des contrats SaaS ne seraient pas 'pay per use'. En outre, affirme-t-on chez Gartner, les mauvaises pratiques du monde 'at home' gagneraient aussi le monde SaaS. Les analystes citent entre autres le 'shelfware', le phénomène des logiciels achetés qui ne sont jamais utilisés. "Shelfware as a Service signifie que les entreprises s'acquittent d'un abonnement pour du logiciel qui ne sera jamais utilisé." Les causes typiques sont les restructurations au sein du personnel ou le 'sur-abonnement', afin de bénéficier d'une ristourne.

Par ailleurs, Gartner ne souhaite pas non plus jeter le bébé avec l'eau de son bain. Le cabinet d'analystes affirme que SaaS a à tout le moins étendu le choix sur le marché du software et que ce modèle peut offrir de sérieux avantages dans certaines circonstances. Gartner conseille par conséquent aux entreprises de peser toujours d'abord le pour et le contre de SaaS, puis de prévoir aussi un document de policy & governance, de comparer les fournisseurs sur leurs compétences techniques et d'établir un carnet de route sur la manière dont les applications SaaS pourraient s'intégrer aux applications internes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires