S&P attribue son erreur à l'ICT

14/11/11 à 12:23 - Mise à jour à 12:23

Source: Datanews

Après une réduction erronée de la solvabilité de la France, jeudi dernier, l'agence de notation Standard & Poor's (S&P) tente de s'expliquer. Sa conclusion: c'est la faute aux systèmes IT.

S&P attribue son erreur à l'ICT

Après une réduction erronée de la solvabilité de la France, jeudi dernier, l'agence de notation Standard & Poor's (S&P) tente de s'expliquer. Sa conclusion: c'est la faute aux systèmes IT.

Jeudi dernier, S&P avait abusivement annoncé dans un courriel envoyé à 'un certain nombre d'abonnés' que la solvabilité de la France était réduite. Peu après, l'agence de notation a tenté de limiter les dégâts en annonçant que l'information avait été envoyée suite à une erreur technique.

En décembre, S&P avait attribué un classement 'Banking Industry Country Risk Assessment' (en abrégé BICRA) pour la France sur son site portail, "ce qui n'est pas une notation", selon S&P, comme pour spécifier le bien fondé de placer tous les classements BICRA sur des pages individuelles pour les utilisateurs. Jeudi dernier, S&P a cependant publié une révision des classements BICRA, où celui de la France était changé en 'N/A' (non disponible). "Le système a abusivement interprété ce changement en 'downgrade' et a lancé un message vers un nombre limité d'abonnés qui s'étaient inscrits à nos 'e-mail alerts'."

S&P déclare qu'après s'être rendue compte que le mailing avait été envoyé, elle a aussitôt expédié un message confirmant la notation AAA/A-1+ de la France. "S&P collabore avec toutes les autorités compétentes pour expliquer les raisons de cette affaire." En France, l'on a en tout cas réagi de manière extrêmement irritée à toute cette histoire.

En savoir plus sur:

Nos partenaires