Rudy Aernoudt à la tête de One Laptop Per Child Europe

07/05/09 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

Rudy Aernoudt, jusque tout récemment encore actif en politique avec son nouveau parti LiDé, avant de passer l'espace de quelques jours au MR, est depuis le début avril directeur général de One Laptop Per Child Europe (OLPC), un projet ayant pour but de proposer des ordinateurs portables bon marché aux enfants des pays en voie de développement.

Rudy Aernoudt, jusque tout récemment encore actif en politique avec son nouveau parti LiDé, avant de passer l'espace de quelques jours au MR, est depuis le début avril directeur général de One Laptop Per Child Europe (OLPC), un projet ayant pour but de proposer des ordinateurs portables bon marché aux enfants des pays en voie de développement.

Rudi Aernoudt a donc très vite trouvé un point de chute après la débâcle politique de son parti LiDé, fondé en novembre 2008, et le passage raté en février au MR de Didier Reynders. Le voici en effet à présent directeur général de la filiale européenne du projet One Laptop Per Child du professeur au MIT, Nicholas Negroponte. Ce dernier souhaite offrir aux enfants des pays en voie de développement des ordinateurs portables à quelque 100 dollars. Provisoirement, ce prix plancher n'a pas encore été atteint et oscille pour l'instant entre 140 et 150 euros. 1 million d'ordinateurs de ce type auraient déjà trouvé preneur, surtout en Amérique du Sud. La filiale africaine du projet ciblera l'Afrique et quelques pays faisant partie autrefois de l'Union Soviétique. "En Afrique, nous sommes actifs dans sept pays. Au Ruanda, nous allons livrer les 100.000 premiers ordinateurs. L'objectif est d'en fournir un à chaque enfant d'ici 2012. Ce faisant, nous pourrons réduire la fracture numérique", explique Rudy Aernoudt. Le Belgicain avait défrayé la chronique, lorsqu'en 2007, il avait déposé une plainte à l'encontre de la ministre Fientje Moerman (OpenVLD) pour délit d'initié, à la suite de quoi celle-ci avait démissionné de ses fonctions.

OLPC Europe est établi à Bruxelles et compte une dizaine de collaborateurs. Le projet recherche encore quelques économistes supplémentaires. Chez OLPC, Rudy Aernoudt retrouve une vieille connaissance en la personne du CEO, Walter De Brouwer, qui établit les contacts avec Nicholas Negroponte. De Brouwer, qui a vendu, il y a quinze ans, ses magazines IT à l'éditeur néerlandais VNU, avait commencé sa carrière en 1995 avec Starlab, qui avait comme but de se mesurer au Massachussets Institute of Technology (MIT) américain de... Negroponte en personne. La Starlab mégalomane évolua pour devenir une entreprise de quasiment 100 collaborateurs, mais disparut de la circulation lorsque la bulle internet éclata en 2000. Walter De Brouwer est ensuite resté actif avec de petites entreprises liées à internet et fut aussi pendant quelques années président de la société d'investissements Fork Capital.

Nos partenaires