Right Brain Interface protégée contre ses créanciers

30/12/14 à 13:48 - Mise à jour à 15:21

Source: Datanews

L'entreprise à l'initiative de l'enregistreur vidéo dans le nuage Bhaalu doit se réorganiser. Le tribunal de commerce lui donne un délai de six mois pour lui remettre un plan. Son co-fondateur Bart Van Coppenolle insiste cependant sur le fait qu'il ne s'agit pas là d'un scénario de disparition.

Right Brain Interface protégée contre ses créanciers

© Bhaalu

Le jugement du tribunal date du 24 novembre déjà, mais vient seulement d'être publié au Moniteur. L'on peut y lire que le tribunal marque son accord pour une réorganisation judiciaire avec suspension jusqu'au 18 mai 2015. A ce moment, les créanciers voteront sur le plan de réorganisation. Entre-temps, le tribunal a nommé un juge délégué, qui a rendu un avis positif.

Right Brain Interface tombe ainsi sous le coup de la LCE (Loi sur la Continuité des Entreprises), à savoir la protection contre les créanciers. Cela devrait offrir à l'entreprise la chance de se restructurer avec, comme objectif, d'apurer ses dettes en cours, avant de poursuivre ses activités.

Pas un arrêt

Bart Van Coppenolle, co-fondateur, confirme que l'entreprise dispose à présent d'un délai de six mois pour présenter un plan, mais insiste sur le fait qu'il n'est pas question d'un arrêt pur et simple. "Une réorganisation sert à réorganiser, pas à arrêter tout", déclare-t-il fermement. Le juge nommé confirme également à notre rédaction avoir rendu un avis positif au tribunal de commerce, en vue d'accorder à l'entreprise un semestre pour lui offrir encore tout un éventail de possibilités. En Belgique, cela correspond à un appel au tribunal ou à un accord mutuel avec quelques stations TV.

"En Belgique, nous ne pouvons pas lancer sur le marché un enregistreur vidéo personnel, ce qui réduit à néant nos revenus belges et nous contraint donc à une réorganisation", explique Van Coppenolle. "Ce que nous pouvons faire par exemple, c'est lancer un 'lecteur' ou bien, aux Pays-Bas ou dans d'autres pays, un PVR qui ne puisse enregistrer des stations flamandes. Examiner et implémenter ces options prend du temps, de même d'ailleurs que la procédure d'appel. Or voici que le tribunal d'Hasselt nous offre ce temps", ajoute Van Coppenolle. L'entreprise continue aussi de négocier avec les stations et les opérateurs, afin de relancer l'enregistreur vidéo Bhaalu avec leur autorisation. "Ces négociations avancent bien, et nous en attendons une issue favorable."

Concurrence

Right Brain Interface est surtout connue pour son enregistreur vidéo dans le nuage Bhaalu. Cet appareil permet d'enregistrer tous les programmes du bouquet d'émissions, afin de pouvoir les regarder sans problème par la suite. Mais cela n'était pas du goût des stations TV flamandes, qui estiment que Bhaalu n'est pas un enregistreur vidéo (produit), mais un service TV. Or ce genre de service ne peut fonctionner qu'avec l'accord des stations.

Et le fait que Bhaalu concurrençait directement Stievie, une initiative plus coûteuse et lancée peu après par les stations TV, n'a fait que nuire encore un peu plus à la relation entre les parties. C'est ainsi que nous apprenons à la rédaction que l'entreprise éprouve bien des difficultés à faire de la publicité sur les médias flamands suite à la pression de quelques acteurs TV.

Malgré l'incertitude juridique, l'entreprise était pourtant considérée comme un précurseur dans le paysage télévisuel. C'est ainsi que mi-2013, elle avait encore réussi à recueillir six millions d'euros auprès de LRM, PMV, Capricorn Venture Partners, Diepensteyn et Pamica. Après une première victoire sur TV-Vlaanderen, Right Brain Interface a cependant dû battre en retraite et interrompre le service d'enregistrement Bhaalu. Le décodeur est maintenant officiellement entré en léthargie.

Nos partenaires