Rewics : la nature de la fracture numérique a évolué

25/03/10 à 07:00 - Mise à jour à 06:59

Source: Datanews

Les Rewics ont fêté le 17 mars dernier leur dix années d'existence. Plus de 120 intervenants et plus de 32 conférences pour une réflexion majeure sur la finalité des outils conçus pour réduire la fracture numérique.

Les Rewics ont fêté le 17 mars dernier leur dix années d'existence. Plus de 120 intervenants et plus de 32 conférences pour une réflexion majeure sur la finalité des outils conçus pour réduire la fracture numérique.

Pierre Lelong, organisateur des Rewics et chef de projet Technofutur TIC: "Depuis 2005, le concept de fracture numérique a été abandonné au profit de l'inclusion numérique. Aujourd'hui, on parle de plus en plus d'inégalité des usages. Dans un premier temps, les efforts ont porté sur l'accessibilité à l'informatique et à l'Internet. On atteint aujourd'hui une couverture de 70% : la marge de progression n'est plus énorme. Par contre, se pose la question des compétences numériques. On voit ainsi que si les jeunes ont des facilités impressionnantes à l'utilisation, on constate par ailleurs un décalage entre la pratique et l'usage que la société attend d'eux. Rédiger un CV en ligne ou s'inscrire sur le site du Forem pose souvent problème. Prenons un autre exemple avec les Espaces Publics Numériques. Ils ont été conçus comme instruments d'inclusion sociale mais des études montrent que ce n'est pas parce que l'on fait de l'inclusion numérique que l'on fait de l'inclusion sociale. Il faut donc retravailler sur des approches contextualisées, imaginer des techniques d'intervention publiques qui ciblent des micro-projets à destination d'acteurs de terrains qui sont en contact avec des publics déterminés dont ils connaissent les besoins et les attentes, comme les seniors par exemple."

En savoir plus sur:

Nos partenaires