Résiliation de l'accord conclu entre América Móvil et KPN

29/07/13 à 12:06 - Mise à jour à 12:06

Source: Datanews

América Móvil a résilié l'accord de collaboration signé avec KPN. Dans cet accord les deux entreprises convenaient entre autres que le géant télécom mexicain limiterait sa participation dans KPN à moins de 30 pour cent.

Résiliation de l'accord conclu entre América Móvil et KPN

América Móvil a résilié l'accord de collaboration signé avec KPN. Dans cet accord, qui date du 20 février, les deux entreprises convenaient entre autres que le géant télécom mexicain limiterait sa participation dans KPN à moins de 30 pour cent. Cette résiliation permet dorénavant à l'entreprise télécoms mexicaine d'étendre sa participation dans la maison mère néerlandaise de BASE jusqu'à 30 pour cent, voire plus. América Móvil détient actuellement 28 pour cent de KPN. Dans le cas d'une participation supérieure à 30 pour cent, un investisseur est tenu d'émettre une offre publique sur toutes les actions en circulation de l'entreprise concernée.

Dans une première réaction, KPN a déclaré ne pas être au courant des intentions d'AMX. Pour sa part, la société américaine n'a pas indiqué si elle était intéressée par une participation supérieure dans KPN.

Dans le cadre de l'accord de collaboration conclu entre les deux parties, il était convenu qu'AMX pouvait désigner deux commissaires chez KPN. Ceux-ci resteront du reste en place aussi longtemps qu'AMX détient au moins 20 pour cent des actions de KPN, a fait savoir l'entreprise télécom néerlandaise ce lundi.

Offre hostile KPN et América Móvil avaient entamé une relation douteuse l'année dernière. C'est ainsi que KPN avait réagi à une offre hostile de la part du CEO d'América Movil, Carlos Slim, en tentant de vendre sa filiale allemande E-Plus. La tentative avait échoué et finalement, Slim s'appropria 28 pour cent de KPN.

Cette prise de participation ne changea cependant rien à la situation financière précaire de KPN. Récemment encore, cette dernière rechercha 4 milliards d'euros pour pouvoir nouer les deux bouts, et le versement d'un dividende fut supprimé.

Pour pouvoir garantir la position de KPN, tout semblait indiquer qu'América Móvil voulait avoir son mot à dire quant à une collaboration plus étroite. D'une part, Carlos Slim voyait son pouvoir s'accroître sur KPN, alors que d'autre part, les Néerlandais obtenaient la certitude qu'AMX n'allait pas étendre sa participation dans KPN au-delà de 30 pour cent.

Or, voici que Slim met donc fin à cet accord de collaboration. Rien n'a filtré à propos des raisons de pareille décision, même si l'on peut imaginer qu'il y ait de nouveau une poussée de fièvre visant le rachat de KPN. Après l'accord conclu entre les deux parties, l'on estimait qu'América Móvil n'était plus intéressée par un rachat. Tel n'est à présent plus du tout le cas.

En savoir plus sur:

Nos partenaires