Réseau WLAN meshed au port de Zeebruges

10/06/11 à 11:14 - Mise à jour à 11:14

Source: Datanews

Le transporteur Cobelfret va prochainement déployer un réseau WLan meshed sur son terminal 'roll-on roll-off' (RORO) de Zeebruges. Concrètement, l'ensemble des points d'accès sans fil sont reliés entre eux, contrairement à un réseau WLan classique où le réseau d'entreprise est relié aux différentes stations de base. Compte tenu de l'étendue du terminal RORO de Zeebruges (50 hectares), l'entreprise économise énormément en coûts de câblage sur le terrain.

Réseau WLAN meshed au port de Zeebruges

Le transporteur Cobelfret va prochainement déployer un réseau WLan meshed sur son terminal 'roll-on roll-off' (RORO) de Zeebruges. Concrètement, l'ensemble des points d'accès sans fil sont reliés entre eux, contrairement à un réseau WLan classique où le réseau d'entreprise est relié aux différentes stations de base. Compte tenu de l'étendue du terminal RORO de Zeebruges (50 hectares), l'entreprise économise énormément en coûts de câblage sur le terrain.

Sur le terminal exploité par Cobelfret, la disponibilité d'un réseau sans fil se révèle vitale puisque l'ensemble des transactions et instructions entre les navires et les camions - relatives au chargement et au déchargement des remorques, conteneurs et voitures - transitent sur ce réseau.

Dans un réseau WLan meshed, la redondance est intégrée; en effet, si un point d'accès devait tomber incidemment, le trafic serait immédiatement réacheminé par une route alternative vers les autres points d'accès.

Advanced Networks a d'abord réalisé une étude approfondie du site, après quoi Belgacom a installé 219 points d'accès et 2 contrôleurs WLan sur le dock Brittanie et le Zweedse Kaai. Belgacom assurera par ailleurs la maintenance durant 3 ans. La valeur du contrat n'a pas été communiquée. Le groupe Cobelfret dispose notamment d'une flotte de 29 navires de transport RORO, essentiellement pour le transport des remorques, conteneurs et voitures. Sur Zeebruges, le trafic RORO a augmenté de 15,2% au cours du 1er trimestre, alors que le transport de conteneurs traditionnels a légèrement régressé.

Vous en saurez davantage sur le secteur maritime dans notre dossier dans Data News.

En savoir plus sur:

Nos partenaires