Réseau de fibre optique, "10 fois plus cher que le DSL"

27/10/10 à 12:15 - Mise à jour à 12:15

Source: Datanews

Le déploiement généralisé de la fibre optique en Belgique coûterait "6 à 7 milliards EUR". Voilà ce qu'a déclaré, hier soir, Scott Alcott, le numéro trois de Belgacom, à l'occasion du Broadband World Forum organisé à Paris.

Réseau de fibre optique, "10 fois plus cher que le DSL"

Le déploiement généralisé de la fibre optique en Belgique coûterait "6 à 7 milliards EUR". Voilà ce qu'a déclaré, hier soir, Scott Alcott, le numéro trois de Belgacom, à l'occasion du Broadband World Forum organisé à Paris.

En investissant 6 à 7 milliards, 70 à 80 pour cent des clients Belgacom pourraient atteindre des vitesses internet largement supérieures à ce qu'elles sont aujourd'hui. "Le prix de revient est de quelque 10 fois plus élevé que le DSL", a ajouté Alcott.

Ce genre de dépenses n'est tout simplement pas à l'ordre du jour chez Belgacom, a expliqué Alcott, qui est en charge chez Belgacom du réseau, de la fourniture des services et des activités commerciales de gros. Il a comparé un investissement dans la fibre optique à celui effectué dans Broadway, le réseau VDSL2 offrant à présent la télévision haute définition à plus de 80 pour cent des clients Belgacom. "Broadway a coûté de 500 à 600 millions d'euros. C'est encore faisable, mais un investissement de 6 à 7 milliards d'euros est un pari qui engage toute l'entreprise."

La raison principale réside dans l'insécurité de la réglementation. "Les clients ne veulent pas payer plus pour la fibre optique", affirme Alcott, se référant ainsi entre autres aux expériences néerlandaises. "Que faire alors si, demain, le régulateur ouvre le câble à la concurrence?" Si le câble était ouvert, alors que Belgacom faisait ce genre d'investissements dans la fibre optique, ce serait la fin de l'action Belgacom à la Bourse, selon Alcott.

Belgacom a lancé à Rochefort notamment un projet pilote d'un réseau de fibre optique pour 300 bénévoles. Le but est d'apprendre à connaître les problèmes qui se posent lors du déploiement de la fibre optique, toujours selon Alcott. "De quelle sorte d'échelles a-t-on besoin? Quel matériel est-il perdu? Est-il préférable d'entrer le câble par la cave, puis de progresser vers le haut ou vaut-il mieux venir directement de l'extérieur vers l'étage? Ce genre de choses".

Le câble en soi est devenu bon marché. Le coût réside dans le déploiement. La réglementation différera aussi en Flandre, à Bruxelles et en Wallonie, s'attend Alcott. La Flandre ne serait ainsi pas encline à faire passer le câble de manière économique le long des murs des maisons, mais la Wallonie bien.

L'Australie investit actuellement plus de 30 milliards d'euros d'argent des contribuables dans un réseau haut débit national de fibre optique. Ce dernier devrait offrir à plus de 90 pour cent de la population l'accès à internet à la vitesse d'1 gigabit par seconde, a expliqué, hier, Mike Quigley, le patron de l'entreprise publique qui gère le projet. Ce projet se trouve donc entre les mains de l'entreprise publique NBN Co., du fait qu'aucun financement privé n'a pu être trouvé, selon Quigley.

En savoir plus sur:

Nos partenaires