Red Hat repousse l'approche de Microsoft

20/11/06 à 00:00 - Mise à jour à 19/11/06 à 23:59

Source: Datanews

Red Hat a rejeté les tentatives d'approche de Microsoft. Celle-ci déclare vouloir conclure avec Red Hat un accord similaire à celui signé avec son concurrent, Novell. Il s'agit d'une collaboration en matière d'interopérabilité, mais aussi du traitement de brevets et des revendications connexes.

Peu après la conclusion de la collaboration avec Novell, l'éditeur de Windows a déclaré être prêt à signer d'autres accords similaires. Son CEO, Steve Ballmer, l'a annoncé publiquement, mais sans citer de noms. Red Hat était le candicat logique suivant et a été évidemment approché.Le distributeur Linux, qui a depuis peu un nouveau concurrent avec Oracle, a cependant repoussé tout accord éventuel avec Microsoft. Mark Webbink, juriste en chef chez Red Hat, a déclaré que l'entreprise n'avait aucun besoin du type de relation telle que définie dans l'accord passé entre Microsoft et Novell.Cette alliance a déjà fait l'objet de critiques virulentes de la part de la communauté 'open-source' qui craint une déchirure en raison des revendications en matière de brevets. Novell déclare vouloir précisément remédier à cette situation grâce à l'accord signé avec Microsoft. Cette dernière annonce vouloir faire de même pour Red Hat Linux. Ballmer explique l'approche de Microsoft du fait que de nombreux clients font tourner tant Windows que Linux sur leurs serveurs et que la virtualisation renforce encore cette situation.Entre-temps, Eben Moglen, juriste 'open-source' de la Free Software Foundation a déjà fait savoir que la prochaine version 3 de la licence 'open-source' GPL (GNU Public License) interdira explicitement ce genre d'accord. Actuellement, la version 2 de GPL est assez largement utilisée, y compris par Novell. L'accord signé avec Microsoft n'est donc ainsi pas remis en question.

Nos partenaires