Recul du chiffre d'affaires et du bénéfice pour la division 'enterprise' de Belgacom

04/05/12 à 13:22 - Mise à jour à 13:22

Source: Datanews

Au cours des 3 premiers mois de l'année, l'Enterprise Business Unit de Belgacom a enregistré un recul de son chiffre d'affaires à 579 millions d'euros, soit plus de 2 pour cent de moins qu'au cours de la même période de l'année dernière. Ce sont surtout les rentrées issues de la téléphonie fixe et mobile et de l'ICT qui ont régressé.

Recul du chiffre d'affaires et du bénéfice pour la division 'enterprise' de Belgacom

Au cours des 3 premiers mois de l'année, l'Enterprise Business Unit de Belgacom a enregistré un recul de son chiffre d'affaires à 579 millions d'euros, soit plus de 2 pour cent de moins qu'au cours de la même période de l'année dernière. Ce sont surtout les rentrées issues de la téléphonie fixe et mobile et de l'ICT qui ont régressé.

Le groupe Belgacom a connu un premier trimestre stable avec un chiffre d'affaires d'1,588 milliard d'euros (+0,3%) et ce, grâce surtout à la consumer business unit qui a crû de 2,1% à 572 millions d'euros. Cette dernière devient ainsi pour la première fois aussi importante que la division 'enterprise' qui a vu, elle, son chiffre d'affaires diminuer de 2,2% à 579 millions d'euros. Le bénéfice a reculé de 3,4% à 286 millions d'euros.

La régression du chiffre d'affaires auprès des entreprises est en partie attribuée à la vente de Telindus Espagne et à l'impact négatif des mesures réglementaires.

Belgacom a cependant perdu 18.000 lignes téléphoniques durant le premier trimestre. Comme les prix ont été indexés au début de l'année, le recul du chiffre d'affaires issu de la téléphonie fixe est resté limité, puisque le CA est passé de 128 à 124 millions d'euros (-3,3%). Les rentrées vocales GSM ont toutefois régressé de 8,1% à 106 millions d'euros.

Avec 1,4 million de clients mobiles, Belgacom reste de loin le principal fournisseur des entreprises. L'entreprise a même gagné 22.000 utilisateurs. Le chiffre d'affaires tiré de l'ICT a diminué étonnamment de 4,5 pour cent à 167 millions d'euros. Ici aussi, l'explication réside dans la vente de Telindus Espagne. Si tel n'avait pas été le cas, une légère augmentation d'1 pour cent aurait été enregistrée.

Dans un récent entretien avec Data News, Bart Van Den Meersche, l'executive vice president, s'était pourtant targué qu'il progresserait cette année avec l'Enterprise Business Unit.

Nos partenaires