Recul des ventes de serveurs en raison de la crise de l'euro

09/12/11 à 12:06 - Mise à jour à 12:06

Source: Datanews

Les ventes de serveurs en Europe occidentale ont régressé au ...

Recul des ventes de serveurs en raison de la crise de l'euro

Les ventes de serveurs en Europe occidentale ont régressé au cours du troisième trimestre de 2011. Au niveau mondial, l'on a cependant écoulé davantage de serveurs, surtout en Amérique du Nord et en Asie.

Dans toute la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique), le marché des serveurs a crû de 0,6 pour cent pour atteindre un chiffre d'affaires de 3,2 milliards de dollars. Quasiment 547.000 serveurs ont été vendus. De nouveaux serveurs ont trouvé acquéreur surtout en Pologne, en Russie et en Tchéquie.

En Europe occidentale, le marché a reculé d'1,4 pour cent pour atteindre un chiffre d'affaires de 2,42 milliards de dollars. L'Europe de l'ouest représente ainsi 74,8 pour cent des ventes de serveurs dans la zone EMEA. C'est là le plus faible pourcentage jamais obtenu. Les causes en sont la crise de l'euro et l'accroissement de l'endettement des pays européens.

En Europe occidentale, l'on opte plus souvent pour de nouvelles plates-formes de serveurs. C'es ainsi que certains départements IT se sont débarrassés de leurs systèmes Risc, Itanium et mainframe au profit de nouveaux serveurs x86 et lame ('blade').

Au niveau mondial, le marché des serveurs a crû de 4,2 pour cent pour atteindre un chiffre d'affaires de 12,74 milliards de dollars au troisième trimestre de 2011. Le nombre de serveurs écoulés a augmenté de 8,7 pour cent à 2,07 millions d'exemplaires. L'on a surtout vendu plus de serveurs en Amérique du Nord et en Asie.

HP domine Au troisième trimestre, 53,5 pour cent des serveurs vendus exploitent la plate-forme Windows Server. Microsoft a ainsi gagné 1,7 milliard de dollars. Le nombre de progiciels Windows Server vendus a crû de 3,7 pour cent. Les ventes de logiciels serveur Linux ont, elles, grimpé de 5,1 pour cent, et celle de software Unix ont régressé de 3,7 pour cent.

Au troisième trimestre de 2011, HP a enregistré un chiffre d'affaires d'1,31 milliard de dollars et domine le marché EMEA avec ses 40,5 pour cent. HP a réussi à écouler pour 1,1 milliard de dollars de serveurs ProLiant. IBM occupe la deuxième place avec un chiffre d'affaires de 851,2 millions de dollars. Dell se classe en troisième position avec un chiffre d'affaires de 427 millions de dollars, en hausse de 17,1 pour cent.

Dans la zone EMEA, Oracle est parvenue à vendre 28,3 pour cent de serveurs en plus et a réalisé ainsi un chiffre d'affaires de 247,2 millions de dollars. Pour sa part, Fujitsu a vu ses ventes diminuer de 4,9 pour cent à 174 millions de dollars. Enfin, Cisco et Lenovo ont réussi à écouler davantage de serveurs x86.

En collaboration avec Computable

En savoir plus sur:

Nos partenaires