Recul de quasiment 40 pour cent du chiffre d'affaires sur le marché des serveurs

26/06/09 à 14:00 - Mise à jour à 13:59

Source: Datanews

Le marché des serveurs dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) n'a pas encore atteint son point le plus bas, selon le cabinet d'analystes IDC. Il n'empêche que le chiffre d'affaires sur ce marché a encore régressé fortement au deuxième trimestre.

Le marché des serveurs dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) n'a pas encore atteint son point le plus bas, selon le cabinet d'analystes IDC. Il n'empêche que le chiffre d'affaires sur ce marché a encore régressé fortement au deuxième trimestre.

Au deuxième trimestre, le chiffre d'affaires sur le marché des serveurs dans la zone EMEA a reculé de 39,4 pour cent à 2,9 milliards de dollars, indique IDC. Voilà encore un coup assez dur donc après les -34,3 pour cent encaissés au premier trimestre. Le point le plus bas ne serait néanmoins pas encore atteint et ne le serait qu'au premier trimestre de 2010 avec un chiffre d'affaires de 2,6 milliards de dollars. IDC n'attend pas une hausse du chiffre d'affaires sur ce marché avant le troisième trimestre de 2010. Du reste, la chute du chiffre d'affaires ne signifie pas automatiquement que l'on vend proportionnellement moins de serveurs car les prix des serveurs diminuent également, ce qui contribue donc à une baisse du chiffre d'affaires.

Le marché x86 pourrait ralentir, voire interrompre plus vite le recul, ajoute IDC, et ce grâce à la demande en serveurs lames ('blade') et en infrastructures consolidées. Les serveurs de masse (volume) pourraient enregistrer une croissance de leur chiffre d'affaires à partir du deuxième trimestre de 2010. Les serveurs de catégorie intermédiaire et haut de gamme devraient, pour leur part, attendre le premier trimestre de 2011.

Nos partenaires