Recherche: nouveau type d'informaticien pour les applications de réseau

25/03/08 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Toujours plus d'entreprises utilisent des applications tournant sur le réseau. Pour pouvoir en tirer le meilleur parti, par exemple en n'étant pas confronté à un ralentissement parce que le serveur est surchargé, une nouvelle sorte d'informaticien ayant une connaissance spécifique en la matière s'avère nécessaire, estime Gartner.

Toujours plus d'entreprises utilisent des applications tournant sur le réseau. Pour pouvoir en tirer le meilleur parti, par exemple en n'étant pas confronté à un ralentissement parce que le serveur est surchargé, une nouvelle sorte d'informaticien ayant une connaissance spécifique en la matière s'avère nécessaire, estime Gartner.

Comme toujours davantage d'applications cruciales pour l'entreprise sont proposées via le réseau, il y a un besoin d'un nouveau type d'informaticien qui sache paramétrer le serveur et le client, de sorte que l'application puisse être utilisée de manière optimale. Voilà ce que prévoit le cabinet d'études Gartner.

Gartner qualifie d''application delivery netwerk' (ADN) le système mettant à disposition les applications via le réseau à partir d'un ou de plusieurs serveur(s). Il s'agit alors tant d'applications client-serveur traditionnelles que d'applications web moderne. Trois exemples: Peoplesoft (Oracle), Citrix et Salesforce.com

Les entreprises doivent se rendre compte que l'aménagement de ces réseaux exige des compétences uniques. "Dans nombre de départements IT, de nouvelles fonctions se créeront pour la première fois depuis des années avec l'arrivée d'informaticiens en charge de la fourniture des applications. Et leur statut de collaborateurs très prisés entraînera des frictions avec le personnel IT existant", prévoit Joe Skorupa, analyste chez Gartner.

Ces frictions s'avéreront gênantes dans la mesure où, selon Gartner, la collaboration entre ces nouveaux venus et les anciens sera essentielle en vue de l'utilisation optimale d'un ADN. Les nouveaux informaticiens devront collaborer avec les programmeurs, experts en sécurité, architectes de réseau et, pour chaque application, ils devront décider quelle sera la meilleure solution. "Cette méthode de travail est aussi qualifiée de principe du canot de sauvetage: tous les membres de l'équipe devront collaborer pour assurer le succès."

Comme la connaissance de l'ADN n'est pas encore répandue sur le marché, Gartner pense que la plupart des entreprises devront former elles-mêmes leur personnel. Cela leur coûtera de l'argent et du temps, mais ce sera un investissement nécessaire, selon Gartner.

En collaboration avec Computable

Nos partenaires