RealDolmen se lance dans les services en nuage

03/09/10 à 11:59 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

RealDolmen va investir "jusqu'à 5 millions d'euros" dans le développement d'un centre de données propre chez Interxion.

RealDolmen se lance dans les services en nuage

Ces prochaines années, le fournisseur de services ICT RealDolmen va investir "jusqu'à 5 millions d'euros" dans le développement d'un centre de données propre chez Interxion.

L'objectif de RealDolmen est de permettre aussi à ses clients de pouvoir sous-traiter leur centre de données à RealDolmen. "Nous nous sommes déjà fait un nom sur le plan de la gestion des centres de données. Nous voulons simplement franchir un nouveau pas", explique Conny Van den Steen, business strategy manager. "Ce pas s'inscrit aussi dans notre 'single source model': nous développons des applications pour nos clients. Certains nous demandent ensuite si nous ne pouvons pas prendre toute la gestion en mains. Nous devons alors nous tourner vers la collocation. Nous nous sommes alors posé la question de savoir pourquoi nous ne le ferions pas simplement nous-mêmes."

Van den Steen ajoute que cette étape stratégique va de pair avec une touche d'opportunisme. "L'informatique en nuage à la cote pour l'instant. Nous réagissons donc à une tendance du marché." Mais il ne veut pas dire par là que RealDolmen se hasarde sur un terrain inconnu pour elle: "C'est notre spécialité. Nous fournissons des services gérés depuis des années, et ce tant chez Dolmen que chez Real en son temps."

Et un investissement "jusqu'à 5 millions d'euros", c'est purement un chiffre indicatif. Conny Van den Steen ne souhaite pas préciser combien RealDolmen investit concrètement pour le moment, ni d'ailleurs la période durant laquelle ce montant sera dépensé: "S'il n'en tenait qu'à nous, cette durée serait évidemment la plus courte possible. Nous allons proposer notre offre de manière proactive à nos clients." Comprenez: plus vite l'offre aura du succès, plus RealDolmen y investira. Les coûts dépendront des profits. Voilà qui explique également pourquoi Van den Steen ne souhaite donner aucun détail ni sur la surface initiale réelle qui sera louée chez Interxion, ni sur le nombre de serveurs dont il sera question. Quelques clients "assez importants" auraient déjà été accueillis, mais ici non plus, aucun nom ne sera cité.

En savoir plus sur:

Nos partenaires