Réaction du ministère des Finances aux problèmes de Tax-on-web

19/06/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Frank Baelus, ICT operations manager au SPF Finances, donne ci-après quelques mots d'explication sur les pannes de Tax-on-web plus tôt cette semaine.

Frank Baelus, ICT operations manager au SPF Finances, donne ci-après quelques mots d'explication sur les pannes de Tax-on-web plus tôt cette semaine.

"L'incident a été causé par un port de commutateur défectueux dans le réseau dorsal ('backbone') du 'storage area netwerk' (SAN) sur un ISL entre un 'edge switch' et les directeurs centraux dans l'un des 'SAN switched fabrics'. Le signal était intermittent en raison d'un lien qui donnait parfois un signal et parfois pas, ce qui a eu comme conséquence que le temps d'accès au disque sur l'un des serveurs de bases de données (connecté avec un seul HBA au commutateur concerné) était parfois nettement plus long que la normale. Le trafic entre les 2 centres de données a été notamment impacté. Le lien défectueux a été d'abord enlevé en désactivant le port du commutateur, puis a été réparé en utilisant un autre câble et un autre port. Toutes les connexions dans le SAN sont redondantes, mais chaque fois que le signal était correct, le lien défectueux était réutilisé. Les systèmes de contrôle ont bien détecté la défectuosité, mais comme le service était intermittent, les alarmes ont toujours été confirmées au moment même où le lien était de nouveau temporairement opérationnel, ce qui a compliqué le repérage de la cause.

L'application Tax-on-web a continué à tourner, mais à certains moments, les utilisateurs ont perdu leur connexion au système. Ils ont parfois aussi été confrontés à des temps de réponse très longs. En raison des temps de réponse très longs du serveur de bases de données, nous avons également atteint une saturation au niveau des 'application server threads'. Cela a eu sans aucun doute un impact sur les utilisateurs de Tax-on-web. A 17H30, le problème a été diagnostiqué et l'application a pu de nouveau fonctionner avec des temps de réponse normaux, de sorte que les citoyens ont pu remplir, le soir, sans problème leur déclaration fiscale via Tax-on-web."

Nos partenaires