Raytheon marche sur vos traces dans les médias sociaux

14/02/13 à 11:48 - Mise à jour à 11:48

Source: Datanews

Le spécialiste de la défense Raytheon peut avec son logiciel RIOT suivre les allées en venues de tout un chacun et déduire ses relations de données sur les médias sociaux, selon le journal The Guardian.

Raytheon marche sur vos traces dans les médias sociaux

Le journal britannique The Guardian annonce que le spécialiste de la sécurité et de la défense américain Raytheon est avec son 'Rapid Information Overlay Technology' (RIOT) capable d'analyser et d'afficher rapidement les allées et venues, ainsi que les relations des personnes, notamment sur base des données contenues sur les médias sociaux. Concrètement, le logiciel peut collecter à des fins de 'data mining' entre autres des informations telles des lieux où des photos ont été effectuées, avec qui une personne entretient des liens, etc. Dans une vidéo, un chercheur de chez Raytheon, Brian Urch, affirme au sujet d'une personne ciblée que "nous savons où Nick se rend, à quoi il ressemble et nous pouvons à présent prévoir où il pourra se trouver à l'avenir". Selon Raytheon, il ne s'agirait encore que d'un logiciel 'proof of concept' qui n'a pas été vendu, mais bien partagé avec les autorités et d'autres entreprises dans le cadre d'un travail de recherche 'big data analytics'. Selon The Guardian, la technologie pourrait cependant être propagée sans limite dans le reste du monde.

La technologie de base du 'data mining' n'est évidemment pas neuve, mais des experts indiquent que les médias sociaux ne sont pas assez précis à propos des informations qu'ils conservent (comme l'info de géo-localisation des photos) et de la manière dont elles peuvent être disponibles pour des tiers. Dans l'exemple RIOT, l'on a exploité des informations provenant de FourSquare (relatives à ce que des personnes aiment), de Facebook et de Twitter. Mais, fait-on observer, l'on peut aisément y ajouter de nouvelles sources, comme des informations émanant d'appareils de positionnement dans des véhicules, de téléphones mobiles, etc. Les avantages à propos de la localisation de criminels sont évidents (même si ceux-ci peuvent en apprendre aussi les dangers et utilisent par exemple de plus en plus des GSM jetables), mais cela constitue également une nouvelle menace pour le respect de la vie privée de chacun.

Nos partenaires