Quinze pour cent de Belges accros à l'internet

02/01/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

De plus en plus de Belges ne peuvent plus se passer de l'internet. Selon une enquête réalisée par l'organisation non marchande Internet Society Belgium (ISOC), quinze pour cent de la population belge surfe, chatte et maile de manière obsessionnelle.

De plus en plus de Belges ne peuvent plus se passer de l'internet. Selon une enquête réalisée par l'organisation non marchande Internet Society Belgium (ISOC), quinze pour cent de la population belge surfe, chatte et maile de manière obsessionnelle.

Rudi Vansnick, directeur de l'ISOC, invite les autorités à élaborer en 2009 un plan d'action contre l'utilisation problématique de l'internet. Voilà ce qu'on peut lire aujourd'hui dans les journaux du groupe Concentra.

Non seulement les enfants et les adolescents, mais étonnamment aussi beaucoup d'adultes passent des heures de leur temps à dialoguer sur MSN ou à effectuer des recherches en ligne. Avec le succès que connaissent les sites de réseautique comme Facebook, on s'attend à ce que le nombre de cyber-accros croisse encore et ce, alors que rien ou quasiment rien n'existe encore pour contrer cette accoutumance.

Selon Internet Society Belgium, la dépendance au net ne se mesure pas seulement au nombre d'heures passées devant un ordinateur. "Tout comme l'accoutumance au tabac ne peut se résumer au nombre de cigarettes fumées. Il s'agit plutôt d'une pulsion irrésistible. Le fait de vouloir constamment savoir si un message est arrivé dans sa mailbox peut par exemple déjà être considéré comme un signe de dépendance."

Nos partenaires