Qui gagnera le gros lot à la Loterie Nationale?

26/04/12 à 10:14 - Mise à jour à 10:14

Source: Datanews

Belgacom, Syntigo et Telenet vont remettre offre pour le gros contrat réseau de la Loterie Nationale. Les offres ont été déposées ce mois-ci. La décision doit tomber d'ici les vacances de Toussaint. Il s'agit de l'une des plus grosses commandes de l'année. Selon les observateurs, le contrat porte sur quelque 100 millions EUR répartis sur 7 ans. Le réseau de la Loterie Nationale est l'un des plus importants du pays compte tenu des connexions vers l'ensemble des points de vente. L'actuel fournisseur est Belgacom. Au départ, le renouvellement du réseau était prévu pour fin 2011, mais la procédure a été interrompue au milieu de l'été dernier étant donné que l'option selon laquelle la Loterie Nationale serait propriétaire de l'infrastructure, du matériel et des logiciels n'a plus été retenue.

Qui gagnera le gros lot à la Loterie Nationale?

Belgacom, Syntigo et Telenet vont remettre offre pour le gros contrat réseau de la Loterie Nationale. Les offres ont été déposées ce mois-ci. La décision doit tomber d'ici les vacances de Toussaint.

Il s'agit de l'une des plus grosses commandes de l'année. Selon les observateurs, le contrat porte sur quelque 100 millions EUR répartis sur 7 ans. Le réseau de la Loterie Nationale est l'un des plus importants du pays compte tenu des connexions vers l'ensemble des points de vente. L'actuel fournisseur est Belgacom. Au départ, le renouvellement du réseau était prévu pour fin 2011, mais la procédure a été interrompue au milieu de l'été dernier étant donné que l'option selon laquelle la Loterie Nationale serait propriétaire de l'infrastructure, du matériel et des logiciels n'a plus été retenue. En fait, la Loterie Nationale a opté pour un modèle de services à part entière.

Belgacom, Syntigo et Telenet sont les seuls fournisseurs à se présenter pour l'infrastructure. Par ailleurs, 3 fournisseurs se présentent pour les écrans multimédias et le digital signage; Belgacom, Fabricom et la société grecque Intralot Systems. A noter que pour l'appel d'offres relatif aux systèmes et aux terminaux, un seul candidat s'est présenté, à savoir Gtech, filiale du groupe italien Lottomatica.

Pour la Loterie Nationale, l'ICT est toujours plus un business driver. "Si le réseau tombe, la Loterie Nationale perd littéralement des millions d'euros", explique Roger Malevé, directeur Operations, Procurement and ICT.

En savoir plus sur:

Nos partenaires