Quels rachats l'année 2017 a-t-elle enregistrés? (sur le plan national)

02/01/18 à 08:00 - Mise à jour à 29/12/17 à 16:26

Source: Datanews

2017 fut également une année intéressante au niveau des rachats sur le territoire national. Après les plus singuliers rachats au niveau international, voici donc un aperçu des reprises les plus étonnantes en Belgique.

Quels rachats l'année 2017 a-t-elle enregistrés? (sur le plan national)

. © .

Soyons clairs: la liste ci-après n'est pas exhaustive. Nous y avons repris les rachats qui nous paraissent avoir été les plus significatifs de l'année écoulée. Non pas en raison du montant ou de la taille, mais parce qu'ils ont souvent représenté une tendance pour les entreprises ou le secteur concernés.

Télécoms

Telenet a racheté l'intégrateur IT Nextel (ou plus précisément sa société mère TelelinQ) pour un montant non communiqué et a ainsi acquis un acteur comptant plus de 5.000 clients, 315 collaborateurs fixes et enregistrant 47 millions d'euros de chiffre d'affaires en Belgique plus quasiment 8 millions d'euros aux Pays-Bas. Le rachat de la bruxelloise SFR Belux de l'année dernière a également été entériné.

Son concurrent Proximus a aussi fait des emplettes et a jeté son dévolu sur le développeur d'applis Unbrace. Les deux entreprises collaboraient déjà, et ce rachat devrait renforcer l'expertise de Proximus en matière d'applis mobiles. Proximus a aussi pris une participation dans Co.Station.

L'intégrateur télécom plus modeste Destiny a lui également poursuivi son solide parcours de croissance en reprenant Meritel et IT101. Il entend ainsi étoffer sa gamme et évoluer du stade d'acteur télécom pur à celui d'opérateur dans le nuage visant aussi l'Europe.

I(o)T

Cette année, Rombit a réalisé son premier rachat en absorbant Sercotec, une entreprise de sécurité active dans le port d'Anvers. L'installateur IoT ESAS a pris pour sa part une participation majoritaire dans Groep TSB. La nivelloise EASI a de son côté racheté l'entreprise flamande Into IT Systems & Security.

Au début de l'année, Copaco est devenue propriétaire de la firme de Zaventem Thinfactory. Le fournisseur de services ICT a ainsi mis non seulement la main sur quatre collaborateurs, mais aussi et surtout sur quelques centres de données belges.

Le spécialiste en immobilier Immoweb s'est en septembre emparé de ConstructR, en quelque sorte le 'Pinterest des rénovateurs'. Quant à Joyn, connue pour sa carte-client numérique, elle a repris le guide urbain mobile Citie.

Consultance

En matière de RH et de consultance, Pauwels Consulting a racheté Vandycke & Partners et sa filiale Mediconsult. BDO a fait de même avec la malinoise Crossroad, même si cette dernière continuera d'opérer sous son propre nom.

Au niveau des plus grands groupes de consultance, KPMG absorbe la gantoise DEVtalk/AXelia spécialisée en intégration commerciale de la technologie Microsoft. Son concurrent EY a lui repris la courtraisienne Cognistreamer, qui accompagne les trajets d'innovation collaboratifs.

Etranger

Les entreprises belges n'ont pas fait leur shopping que dans leur pays. C'est ainsi que Bpost est désormais, et pour 82 millions de dollars, propriétaire de l'américaine Radial. Voilà qui devrait offrir à l'entreprise une expertise en e-commerce.

La filiale de Proximus, BICS, a aussi effectué un rachat aux Etats-Unis, en l'occurrence la plate-forme de communication dans le nuage Telesign, qui enregistre un chiffre d'affaires de plus de 100 millions d'euros. BICS devient du même coup fournisseur de Citrix, Salesforce et même de Tinder.

L'éditeur gantois de logiciels ADAM, qui compte Lego et Ikea parmi sa clientèle, a été lui revendu à l'américaine Aprimo. Son CEO Pieter Casneuf rejoint les Etats-Unis pour diriger la division Smart Content Solutions d'Aprimo.

Chez nous, l'entreprise à l'initiative du logiciel de bibliothèque belge, mais surtout active en Afrique du Sud, Ciblis a, après un contrat public manqué, ressenti le besoin de se vendre elle-même à Cipal. Une opération étonnante dans la mesure où Ciblis résultait d'une collaboration entre l'Universiteit Antwerpen, LRM et C-Smart (ex-Cipal) et qu'elle est à présent revendue à la branche commerciale de Cipal: Cipal Schaubroeck.

Nos partenaires