Quelques grandes reprises redessinent le paysage des télécommunications nord-américain

02/07/07 à 00:00 - Mise à jour à 01/07/07 à 23:59

Source: Datanews

L'opérateur de télécommunications canadien Bell Canada vient d'être racheté par un investisseur privé, dans le cadre du grand 'leveraged buyout' jamais enregistré (48,8 milliards de dollars). AT&T, de son côté, s'assure une couverture plus importante aux Etats-Unis, grâce au rachat de Dobson.

Ce week-end, Bell Canada a été impliqué dans le plus grand 'leveraged buyout' du monde. Le 'leveraged buyout' est une acquisition dont le prix est payé par le biais d'un emprunt conséquent. L'entreprise de télécommunications est rachetée par l''Ontario Teachers Pension Plan' et l'investisseur privé Providence Equity Partners, pour un montant de 48,8 milliards de dollars. Une fois l'acquisition finalisée, Bell Canada disparaîtra de la bourse. L'entreprise emploie 54.000 personnes pour un chiffre d'affaires de 16,4 milliards de dollars.Nous avons aussi appris ce week-end qu'AT&T rachetait l'américain Dobson. Ce dernier propose des services de téléphonie mobile sous le nom de marque Cellular One et compte 1,7 millions d'abonnés.AT&T verse, pour cette acquisition, un montant de 2,8 milliards de dollars. Ce rachat lui permet de mieux couvrir les banlieues et campagnes des Etats-Unis. Un atout d'autant plus précieux qu'AT&T est aujourd'hui le fournisseur exclusif des iPhone d'Apple.

Nos partenaires