Quelque six cents jeunes visitent des entreprises technologiques en Flandre et à Bruxelles

25/02/15 à 12:55 - Mise à jour à 12:54

Source: Datanews

600 jeunes environ de cinquième et sixième année de l'enseignement primaire visitent ces mardi et mercredi des entreprises technologiques flamandes et bruxelloises dans le cadre de "Technoteens".

Quelque six cents jeunes visitent des entreprises technologiques en Flandre et à Bruxelles

Hilde Crevits. © .

Pour cette initiative de la fédération technologique Agoria et de l'Artesis Plantijn Hogeschool Antwerpen, 22 entreprises ont ouvert leurs portes. La ministre flamande de l'enseignement Hilde Crevits s'est ainsi rendue hier mardi avec 36 élèves de sixième année de la Vrije Basisschool de Sterrebeek chez le constructeur automobile Audi à Forest.

L'initiative en est aujourd'hui à sa sixième édition. "A l'origine, elle ne ciblait que les filles, du fait que celles-ci accordent moins d'intérêt à la technologie, mais entre-temps, nous avons étendu Technoteens aux garçons aussi", déclare Wilson De Pril, directeur général d'Agoria Vlaanderen.

Agoria souhaite attirer les jeunes vers la technologie aussi précocement que possible. "Lors du passage de l'enseignement primaire vers l'enseignement secondaire, les enfants et leurs parents effectuent en effet déjà des choix importants pour les études qu'ils accompliront ultérieurement au niveau supérieur", ajoute De Pril.

Comme les enseignants ont également un rôle important à jouer dans le choix des études pour plus tard, Agoria collabore pour Technoteens avec les formations de professeurs de l'Artesis Plantijn Hogeschool Antwerpen. Celle-ci a prévu que 83 étudiants-professeurs accompagnent ces mardi et mercredi les enfants dans leurs visites.

La ministre flamande de l'enseignement Crevits a insisté hier mardi sur l'intérêt pour les jeunes d'entrer en contact avec la technologie en dehors de l'école. "Cette prise de contact avec la technologie doit inciter les jeunes à en vouloir plus et éveiller leur intérêt pour les défis sociaux."

Après des années de recul, le nombre d'étudiants à orientation technologique dans l'enseignement supérieur néerlandophone a de nouveau crû ces derniers temps. Cette année, quelque 8.150 étudiants se sont ainsi inscrits dans des branches technologiques. Selon Agoria, il en faudrait cependant au minimum 9.000 pour répondre à la demande sur le marché du travail. (Belga/PVL)

En savoir plus sur:

Nos partenaires