Quelle rentabilité pour lICT?

15/01/03 à 00:00 - Mise à jour à 14/01/03 à 23:59

Source: Datanews

Une nouvelle fois des Etats-Unis nous vient une étude de laquelle il ressort que le retour sur investissement de grands projets ICT nest pas toujours aussi évident que ce que veut laisser croire un éditeur de gros logiciels.

En fait, le cabinet amricain Nucleus Research a contact les entreprises mentionnes sur le site du fournisseur de logiciels de gestion de la chane logistique (SCM) i2 Technologies pour les interroger sur leur niveau de satisfaction. Or lopinion des clients est tout autre, laissant apparatre que les success stories publies sur le site de i2 ont t enjolives. Sur les 22 socits contactes par Nucleus, 12 ont ainsi affirm que le cot dacquisition du logiciel avait t sensiblement plus lev que prvu initialement. De mme, la dure dimplmentation avait t plus longue quannonc, tandis que les cots avaient t largement dpasss. Prcdemment dj, Nucleus avait point du doigt Siebel dans un rapport similaire. I2 a ragi de la mme manire que Siebel et cartant le rapport dun revers de manche, prcisant quelle comptait plus de 1.000 clients dans le monde.Quelle que soit la pertinence relle dun tel rapport, force est de constater quil met en exergue un problme rcurrent il est souvent difficile de dmontrer la rentabilit relle des projets ICT et il est gnral possible, avec des moyens plus limits, datteindre des rsultats identiques pour lorganisation. Pas tonnant que des conomies de 20% et davantage sur des budgets ICT soient ralisables, comme il ressort de notre article en page 4 sur le contrle des cots de lICT. Un rcent sondage ralis sur notre site web montre dailleurs quen Belgique, le ROI est trop peu souvent une priorit; ainsi, un participant sur trois affirme navoir jamais calcul de ROI dun projet ICT, tandis que prs de la moiti confient ne le mesurer quen fonction du type de projet.Comme quoi il y a clairement moyen de faire mieux...

Nos partenaires