Que se passe-t-il quand on aime tout sur Facebook?

13/08/14 à 11:02 - Mise à jour à 11:02

Source: Datanews

Mat Honan, un journaliste du magazine spécialisé en technologie Wired, souhaitait savoir ce qu'il se passerait si on se mettait à aimer tout ce qui apparaît sur son fil d'actualité Facebook. C'était une très mauvaise idée.

Que se passe-t-il quand on aime tout sur Facebook?

Facebook utilise des algorithmes compliqués et basés sur votre comportement sur le réseau social pour déterminer ce qui apparaît dans votre fil d'actualité. Mat Homan- un rédacteur du magazine Wired spécialisé en technologie et qui avait déjà poussé Apple à mieux sécuriser son Apple ID grâce à un article sur le hacking - souhaitait voir à quoi ressemblerait son expérience Facebook s'il appuyait sur le bouton" j'aime" sous tout ce qu'il voyait. À un avis de décès près, il a aimé toutes les publications de son fil d'actualité pendant 48 heures.

Un cercle infini de "contenus liés"

D'abord, le journaliste s'est retrouvé dans un cercle infini de "contenus liés " : du contenu lié au contenu que vous aimez. Si vous aimez un article, Facebook le remplace par un article similaire. Après avoir aimé quatre de ces articles, Honan a vu immédiatement apparaître quatre nouveaux articles, puis encore quatre nouveaux, suivis d'encore quatre autres articles. Après avoir aimé les quatre premiers, il a tout de même décidé d'arrêter.

Plus de publications "humaines"

En très peu de temps, le fil d'actualité de Mat Honan a complètement changé d'aspect. Une heure après le début de son expérience, il ne voyait déjà presque plus de messages d'amis dans son fil, il ne restait que des publications de marques et de sources d'actualité. Il voyait également apparaître des fermes de contenu.

"Un temple de provocation"

Après avoir aimé un message pro-israélien sur Gaza, son fil s'est très fort teinté "à droite" en montrant une page contre les immigrés. Il a tout aimé. Pour Homan, Facebook s'est transformé en "temple de la provocation".

Publications stupides

En plus d'afficher des publications politiques, à moment donné son fil est devenu tout à fait stupide, affichant des articles Buzzfeed d'hommes dansants, d'un danseur de seconde zone de Katy Perry ainsi que des photos d'un bébé ressemblant à Jay-Z. "Des inepties sensationnalistes, mais j'ai tout aimé" explique Honan.

Le fil d'actualité diffère radicalement de la version web

Le rédacteur a également constaté que la version mobile de son fil présentait un aspect tout à fait différent de la version web même s'il les ouvrait au même moment. Sur son smartphone, il ne voyait que des annonces et des publications de sites web, alors que sur l'ordinateur il voyait tout de même quelques messages de ses amis.

Un grand impact sur les fils d'actualité de ses amis

Cependant, ce qui a le plus surpris Honan c'est l'impact de son comportement sur les fils de ses amis. Leurs fils d'actualité regorgeaient d'articles qu'il avait aimés. "70 pour cent de mon fil d'actualité se compose de publications aimées par Mat" explique l'un de ses amis Facebook.

Finalement, Mat Honan a même été contacté par un employé de Facebook qui voulait le faire entrer en contact avec le département de relations publiques du réseau social.

D'ici là, Honan avait arrêté d'aimer. Il a encore tenté de compter les publications qu'il avait aimées, mais son rapport d'activité s'était transformé en chaos sur lequel apparaissaient plus de 1.000 pages.

"En aimant tout, j'ai changé Facebook en endroit où il n'y avait plus rien que j'aimais" conclut Honan.

En savoir plus sur:

Nos partenaires