Que se passe-t-il derrière les portes numériques de YouTube? On en parle avec le content manager européen Stephen Nuttall

11/06/15 à 13:59 - Mise à jour à 13:59

Tout le monde connaît YouTube et sait que l'on y trouve d'innombrables vidéos ludiques. Mais c'est bien plus que cela. "YouTube représente qui nous sommes tous. C'est incroyablement divers. Il recèle du contenu sérieux, du contenu dingue et évidemment aussi Rick Astley", déclare Stephen Nuttall, content manager YouTube Europe. Nous avons évoqué avec lui le rôle que YouTube joue en coulisses depuis 10 ans déjà.

Que se passe-t-il derrière les portes numériques de YouTube? On en parle avec le content manager européen Stephen Nuttall

© I love light

Il ne vous aura pas échappé que YouTube fêtera cette année ses 10 ans d'existence. Nous sommes déjà revenus dans le détail sur les vidéos qui nous ont le plus accompagnés, ou qui ont été tout simplement les plus regardées au cours de ces dix années. YouTube même a lancé une vidéo amusante où la plate-forme jette un coup d'oeil dans le rétroviseur de la décennie écoulée. Le succès de la plate-forme vidéo en ligne est indiscutable, mais que se passe-t-il en coulisses au niveau de la gestion des ces milliards de vidéos? Cela représente en tout cas beaucoup plus de travail que simplement attendre leur arrivée, selon Stephen Nuttall, content manager YouTube Europe.

Que fait exactement le content manager de YouTube? N'est-ce pas impossible de gérer toutes ces vidéos?

"Absolument. L'on dépose par minute plus de 300 heures de nouveaux contenus sur YouTube. L'on ne peut donc jamais tout visionner. Et cela croît sans cesse. Il y a cinq ans, l'on n'ajoutait encore que 24 heures par minute. En tant que content manager, j'examine avec mon équipe quelles personnes évoluent rapidement et comment nous pouvons les aider et les stimuler pour des présentations encore plus efficientes et professionnelles sur YouTube."

Comment aidez-vous ces personnes alors?

"Nous disposons en ligne de plusieurs outils et Playbooks expliquant comment se présenter au mieux sur YouTube. La plupart des infos sont donc déjà directement disponibles pour tout le monde. Mais le contenu sur YouTube émane de toutes sortes de 'créateurs'. Il peut s'agir de gens ordinaires qui mettent la vidéo d'un anniversaire en ligne pour la famille, qui n'est visionnée que 20 fois, mais il peut s'agir aussi de personnes talentueuses dans ce qu'elles font, qui s'attirent progressivement un public, et dont les vidéos sont visionnées des centaines, voire des milliers de fois. Nous possédons un logiciel qui nous indique chaque fois que tout se passe bien pour quelqu'un sur le plan de ses vidéos et de son compte. Lorsque tel est le cas, la personne peut avoir accès à notre formation, à nos outils et à nos conseils en ligne, en vue de les aider à devenir encore meilleurs. En outre, nous proposons un Partner Program en ligne, où les gens peuvent s'enregistrer."

"Si la personne s'épanouit encore et encore, elle a l'opportunité de développer en tant que créateur en dehors du programme en ligne. Elle reçoit alors des invitations à des événements et peut accéder à des espaces YouTube physiques à Londres, Berlin, Tokyo et New York. Elle accroît ainsi sa notoriété et son expérience et peut apprendre d'autres créateurs et de collaborateurs de notre équipe. Certains créateurs peuvent ensuite passer du stade de hobby à celui de travail à temps plein. Ce sont ces gens que nous voulons aider autant que possible."

"Il existe de très nombreux créateurs qui ont débuté ainsi et qui sont à présent directement dirigés par quelqu'un du YouTube Partnerships Team. Ils entretiennent une relation individuelle avec un Partner Manager de YouTube. De ces entretiens, nous pouvons apprendre aux créateurs à mieux appréhender YouTube. Mais nous apprenons nous-mêmes aussi beaucoup de ces entretiens sur la façon dont les utilisateurs considèrent YouTube et ce que nous pourrions améliorer pour rendre leur vie encore plus facile et pour permettre aux créateurs de continuer à se développer."

"De cette façon, les créateurs peuvent donc suivre un trajet de croissance linéaire. YouTube les aide à grandir, et les utilisateurs aident ainsi aussi YouTube. Ils contribuent en effet à la façon dont la plate-forme évolue. C'est une magnifique interaction."

Quand savez-vous qu'une vidéo va devenir virale? Y accordez-vous alors plus d'attention?

"Il est évidemment très difficile de réaliser une vidéo virale. Cela ne se voit pas au premier coup d'oeil. Je pense aussi que la réalisation d'une vidéo 'virale' n'est plus aussi importante. Les utilisateurs les plus fructueux sur YouTube veillent simplement à avoir une base de fans consistante et à attirer toujours suffisamment de visionneurs. Vous n'avancez guère avec une vidéo qui est énormément visionnée, si vous n'avez ensuite plus rien de captivant à proposer sur votre canal."

"Mais nous sommes naturellement les premiers à voir qu'une création va devenir populaire. Les 'vidéos recommandées' ont trait à ce que vous avez déjà vu précédemment, mais à coup sûr aussi à ce qu'elles ont été visionnées par beaucoup d'autres, ce qui pique d'autant la curiosité. Elles seront donc ensuite recommandées à toujours plus de personnes. L'on voit aussi très vite davantage de vidéos similaires faire rapidement l'objet de nombreuses visions. Il est alors clair qu'il y a là autour un énorme buzz. Mais cela ne devient vraiment viral que si c'est partagé à l'extrême. Cet aspect social de YouTube, nous ne le maîtrisons évidemment pas."

Que se passe-t-il derrière les portes numériques de YouTube? On en parle avec le content manager européen Stephen Nuttall

© I love light

Le rôle de YouTube est toujours plus important et semble même dépasser celui de la télévision. A quoi cela est-il dû et est-ce quelque chose qui vous fait réagir?

"Je pense que cela vient de la diversité et de la disponibilité de YouTube. Avant, à mon époque, il n'y avait qu'un nombre limité de chaînes. Il y en a à présent nettement plus. Mais rien n'est aussi vaste et étendu que YouTube. Tout le monde peut y présenter son histoire qui sera accessible à un public ad hoc. Il n'y a pas de limite. En Grande-Bretagne, le citoyen moyen regarde 150 fois par jour son téléphone. En général par ennui pour tuer le temps. Il lui est alors possible de lancer des vidéos sur YouTube, mais aussi d'en stocker et de les regarder plus tard à la maison, confortablement installé devant la télé. Nous faisons de notre mieux pour offrir cette grande disponibilité."

"Je ne pense cependant pas qu'il s'agisse d'une situation ou/ou. Je crois que beaucoup de gens laissent leur télé allumée et regardent aussi autre chose sur un deuxième écran, celui de leur téléphone, tablette ou ordinateur portable. Il est malaisé de prévoir quel sera notre rôle dans le futur. La seule chose que nous pouvons faire, c'est nous assurer que les utilisateurs bénéficient d'une agréable expérience visuelle chez nous."

Quels ont été les points essentiels de la décennie YouTube?

"Il y a quelques éléments dont nous sommes fiers. Il est évidemment formidable de voir combien d'heures de film nous arrivent par minute, mais c'est surtout la rapidité de cette croissance qui nous ravit. Le nombre d'utilisateurs a continué de croître aussi ces dernières années avec une hausse moyenne de quelque 40% par jour. L'on se tourne aussi davantage vers YouTube. Par an, le nombre d'heures de vidéos visionnées croît de 50% environ. Le fait que nous progressions encore et toujours rapidement et fortement au bout de 10 ans, c'est vraiment fantastique."

"En outre, nous sommes aussi fiers des différentes façons dont nous pouvons proposer YouTube et du développement que nous avons connu. Avant, les gens ne pouvaient se rendre sur YouTube qu'avec un desktop. A présent, plus de la moitié des visiteurs regarde les vidéos sur des smartphones ou des tablettes. Au début, nous n'étions connus que par de brefs clips, alors qu'à présent, plus de la moitié des heures de visionnement provient de gens qui regardent des vidéos assez longues."

"Ces dernières années, nous avons contribué à changer radicalement la manière dont les gens visionnent et réagissent aux histoires en ligne. C'est formidable le fait que des gens puissent atteindre un public mondial via YouTube. Sur YouTube, les gens racontent des histoires comme jamais ils ne le feraient autrement et ce, qu'il s'agisse d'instances ayant pignon sur rue, de simples particuliers ou de sites d'actualité. Nous trouvons cela merveilleux."

Que peut-on attendre de YouTube dans les prochaines années?

"Je ne sais pas. Je pense que toujours plus de gens utiliseront YouTube via leur téléphone. Donc le téléphone mobile jouera aussi un grand rôle dans l'évolution future de la plate-forme. En outre, les gens sont en train d'expérimenter également la technologie de la réalité virtuelle. Il existe déjà de très intéressantes vidéos à 360 degrés, dans lesquelles il est possible de regarder autour de soi. Elles peuvent être simplement réalisées avec un appareil photo. Il est donc très intéressant d'observer comment tout cela va évoluer. Cela pourrait en effet modifier énormément l'expérience en ligne des manifestations, événements sportifs, voire des documentaires."

"Je crois aussi que la qualité va toujours aller en s'améliorant et que nous aurons toujours plus d'expériences interactives et sensationnelles. Mais au risque de me répéter, nous ne savons pas ce qui va réellement changer à l'avenir. Ce que nous continuerons en tout cas de faire, c'est de réagir vis-à-vis de nos utilisateurs: faciliter la vie des créateurs et assurer que les autres visiteurs jouissent d'une agréable expérience visuelle."

(MVDW)

En savoir plus sur:

Nos partenaires