Que Microsoft envisage-t-elle de faire avec LinkedIn?

22/12/16 à 11:36 - Mise à jour à 11:36

Source: Datanews

A présent que le rachat de LinkedIn par Microsoft est entériné, les deux entreprises permettent de lire un peu plus dans leur jeu à propos de l'avenir. Voici ce qui est prévu à l'agenda.

Que Microsoft envisage-t-elle de faire avec LinkedIn?

© Bloomberg

Dans deux messages postés sur des blogs, Satya Nadella, CEO de Microsoft, et Jeff Weiner, CEO de LinkedIn, évoquent ce que l'on peut attendre dans les années à venir. Qu'ils nous permettent aussi de leur faire quelques suggestions en vue d'améliorer LinkedIn.

Profil et réseau LinkedIn dans Outlook et Office

L'intégration la plus évidente, c'est que votre identité et vos contacts sur LinkedIn fusionneront avec ceux dans Outlook. Cela signifie que l'on verra plus rapidement dans les années à venir les photos et descriptifs de fonction dans la boîte mail. En tant qu'employé, tenez cependant compte de ne pas vous enregistrer de préférence avec votre adresse professionnelle. Car si vous êtes licencié demain (ce qu'on ne vous souhaite pas!), vous perdrez en effet non seulement votre travail, mais aussi votre réseau numérique.

Traitez votre CV en Word, pour mettre à jour votre profil et visionner les emplois

Une association similaire entre Word et LinkedIn pour compléter votre profil. Nous pouvons nous imaginer qu'il sera ainsi aussi plus facile d'ajouter des documents (ou de les intégrer). Il nous paraît cependant douteux de visionner effectivement des emplois dans Word.

Notifications LinkedIn dans Windows Action Center

Nous sommes un peu moins enthousiastes à propos de cette application. En comparaison avec les smartphones, Windows 10 dispose d'un endroit où aboutissent les notifications. Mais nous espérons de tout coeur que l'intégration LinkedIn sera fournie avec un bouton mute.

Ce genre de notification est sans aucun doute intéressant pour les chasseurs de têtes ou pour quiconque est à la recherche d'un emploi, mais dans la pratique, mieux vaut ne pas recevoir de message chaque fois que l'un ou l'autre nouveau visiteur consulte votre profil.

Etendre le contenu sponsorisé à travers les 'Microsoft Properties'

Cela ne nous semble être guère plus que des textes payants que des entreprises peuvent placer non seulement sur LinkedIn, mais aussi sur d'autres plates-formes de Microsoft. C'est en soi certes une bonne chose pour les annonceurs. Mais nous espérons que Microsoft gardera son esprit critique vis-à-vis de ses propres panneaux publicitaires, et que nous ne verrons donc pas surgir dans Windows des fenêtres émergentes (pop-ups) du genre "5 raisons pour lesquelles l'entreprise X offres des conditions de travail idéales."

La recherche dans LinkedIn supportée par Active Directory et Office 365

Encore une fonction on ne peut plus évidente. Active Directory et votre carnet d'adresses dans Outlook sont deux outils puissants qui peuvent le devenir plus encore, s'ils sont étendus aux millions de profils LinkedIn.

Un 'newsdesk' professionnel dans l'écosystème de contenu et sur Msn.com

Au niveau du contenu, Microsoft souhaiterait également continuer de se profiler en tant qu'acteur professionnel. Elle dispose avec LinkedIn d'une plate-forme idéale pour diffuser ce contenu. L'on ne sait pas encore si Microsoft elle-même produira des infos ou fera appel à des fournisseurs d'infos externes, ce qu'elle fait entre autres pour MSN Belgique.

LinkedIn Learning tout au long d'Office 365 et de Windows

LinkedIn a récemment racheté Lynda.com, une plate-forme d'apprentissage en ligne. Ce potentiel permettra le transfert de davantage de fonctions du site social vers Office et Windows.

'Social selling' avec la combinaison Sales Navigator et Dynamicx 365

Dynamics 365, la solution CRM & ERP de Microsoft, joue déjà davantage la carte sociale et devrait le faire encore plus en combinaison avec LinkedIn. Son concurrent Salesforce prend du reste aussi cette direction.

Que peut-on améliorer?

Indépendamment de ces nouveaux projets, nous espérons que Microsoft osera prendre en main les côtés moins positifs de LinkedIn. La plate-forme est l'un des outils les plus pratiques pour les professionnels. Mais l'on peut aussi affirmer que Linkedin se veut souvent trop envahisseur.

Il y a ainsi ces interminables questions en vue d'ajouter n'importe quelle adresse possible de votre boîte mail à votre réseau, y compris celles de votre grand-mère, de votre oncle néo-pensionné ou de cette femme que vous appris à connaître, il y a des années, sur un site de rencontres, mais avec qui vous n'avez plus jamais eu le moindre contact après un rendez-vous. Il y a là moyen de baisser d'un, voire de deux ton(s).

Dans le giron de Microsoft, nous espérons aussi que la propension aux notifications de l'appli se réduira. S'il est intéressant de savoir qu'un même chasseur de têtes a consulté 5x votre profil en une semaine, les anniversaires au travail et autres mentions du genre 'vous ne passez pas inaperçu sur LinkedIn', nous en avons tout doucement assez. L'appli proprement dite devrait être aussi sérieusement relookée, et le rachat par Microsoft nous paraît être l'occasion idéale pour cela.

Nos partenaires