Que fera le gouvernement flamand en matière ICT?

24/07/14 à 14:36 - Mise à jour à 14:36

Source: Datanews

Sur le plan numérique, le gouvernement Bourgeois I a aussi des ambitions dans le cadre de l'accord conclu entre les partis. La principale est la numérisation de toutes les transactions administratives d'ici 2020.

Que fera le gouvernement flamand en matière ICT?

Sur le plan numérique, le gouvernement Bourgeois I a aussi des ambitions dans le cadre de l'accord conclu entre les partis. La principale est la numérisation de toutes les transactions administratives d'ici 2020.

Tout au numériqueD'ici là, toutes les transactions administratives devraient se faire numériquement via un guichet virtuel ou digital. Il s'agit de processus administratifs impliquant tant le citoyen que les entreprises et les administrations locales. En interne, la numérisation devrait générer une simplification. C'est ainsi que des processus tant internes qu'externes seront de plus en plus numérisés et que le gouvernement entend réduire le flux de papier.

Donnée ouverteLa donnée ouverte (open data) doit devenir la norme au sein du gouvernement flamand et sera mise en pratique de manière accélérée dans l'optique du respect de la vie privée. Le gouvernement flamand continuera également de pratiquer le principe magda: ne plus solliciter de données qu'il a déjà demandées lui-même ou via d'autres services publics.

Le gouvernement flamand entend supporter les communes en proposant des applications et plates-formes génériques.

E-healthEn matière d'e-santé, le gouvernement entend miser pleinement sur le développement de la numérisation, mais avec les garanties de confidentialité requises. C'est ainsi que la Flandre collaborera avec le gouvernement fédéral, afin que les données des patients puissent être partagées électroniquement avec d'autres prestataires de soins ou d'assistance et ce, uniquement si le patient en personne l'autorise. Il y aura aussi un cadre de qualité pour l'assistance en ligne.

MédiasLa politique du gouvernement flamand consistera explicitement en la stimulation et en l'intégration des innovations technologiques et des nouvelles applications médiatiques. En même temps, elle tiendra compte de l'impact des nouveaux médias. C'est ainsi que la Flandre souhaite que si des acteurs 'over-the-top' tels YouTube ou Netflix touchent à terme davantage de personnes que les acteurs médiatiques traditionnels, il conviendra aussi de s'atteler à ce que l'accord gouvernemental qualifie de 'retour sur investissement social'.

PiratageUne attention particulière sera accordée au piratage, mais aussi à l'indemnisation correcte des auteurs et des exécutants pour leurs prestations. L'on ne sait cependant pas clairement si le gouvernement flamand prendra ici de nouvelles mesures ou s'il continuera de recourir au système actuel (prévoyant le blocage des sites de piratage).

Tech CityEnfin, Gazet Van Antwerpen annonce aujourd'hui que le nouveau gouvernement flamand projette de transformer les terrains d'Opel Anvers en une 'tech city': une zone d'entreprises numériques.

En savoir plus sur:

Nos partenaires