'Quasiment un tiers de tous les sites web est créé avec WordPress'

05/03/18 à 13:15 - Mise à jour à 13:24

Une enquête a confirmé que quelque 30 pour cent des sites web est développé avec le logiciel weblog de WordPress. Ce CMS populaire pose pourtant des soucis de sécurité.

'Quasiment un tiers de tous les sites web est créé avec WordPress'

© StockSnap

Le site web d'analyses de marché W3tech constate que quelque 30 pour cent des sites web tournent sur WordPress. Les chercheurs ont analysé les dix millions de sites web les plus visités via Alexa et en sont arrivés à cette conclusion.

Le CMS le plus populaire

Parmi les systèmes de gestion de contenus ('content management systems' ou CMS), WordPress possède une part de marché de 60 pour cent. Joomla et Drupal, les outils les plus populaires venant ensuite, possèdent respectivement des parts de marché de 3,1 et de 2,2 pour cent. Selon W3tech, l'origine d'un site web peut être décelée sur base d'un certain nombre de caractéristiques spécifiques.

Chaque CMS a par exemple une utilisation propre des en-têtes http, de même que des applications identifiables de HTML, CSS et du code JavaScript. Il est important d'apporter ici la nuance, selon laquelle plus de la moitié des sites web ont encore et toujours été développés sans outil weblog. En outre, W3tech ne reconnaît pas non plus chaque CMS en circulation.

Il n'empêche que la plate-forme open source, qui a été créée il y a 15 ans, a effectué une formidable marche en avant. Aujourd'hui, WordPress se décline en deux variantes différentes. D'une part, il y a la version entièrement gratuite et d'autre part, il est possible d'acquérir une variante payante offrant plusieurs fonctions supplémentaires.

Cible

Pour le reste, tout n'est pas rose au niveau des sites web tournant sur WordPress. La plate-forme est toujours davantage aux prises avec des problèmes causés par des plug-ins. Actuellement, les utilisateurs peuvent recourir à toutes sortes d'applications utiles qu'ils peuvent associer à leur site web. Mais souvent, les plug-ins sur WordPress s'avèrent désuets, ce qui fait que les sites web, qui en utilisent les codes, courent le risque d'être la victime de cyber-attaques.

Une étude effectuée par le cabinet d'analystes Sucuri Remediation Group montre que les sites web WordPress constituent aujourd'hui une importante cible. Sur les 8.000 sites web infectés que les analystes ont examinés en un trimestre, 74 pour cent avaient été créé avec WordPress. Parmi les autres victimes, citons aussi Joomla (17%) et Magento (6%).

Nos partenaires