Quasiment 650 millions d'euros d'amende pour un cartel LCD

09/12/10 à 13:47 - Mise à jour à 13:47

Source: Datanews

Ce mercredi, la Commission européenne a infligé une amende de 648 millions d'euros à un cartel de six fabricants asiatiques d'écrans LCD. Ces entreprises avaient conclu des accords de prix et désavantageaient ainsi les acheteurs européens d'ordinateurs, de téléviseurs et d'autres produits, selon la Commission.

Quasiment 650 millions d'euros d'amende pour un cartel LCD

Ce mercredi, la Commission européenne a infligé une amende de 648 millions d'euros à un cartel de six fabricants asiatiques d'écrans LCD. Ces entreprises avaient conclu des accords de prix et désavantageaient ainsi les acheteurs européens d'ordinateurs, de téléviseurs et d'autres produits, selon la Commission.

Tout comme les entreprises européennes, les sociétés étrangères doivent comprendre qu'elles doivent jouer le jeu honnêtement, lorsqu'elles font des affaires en Europe", a expliqué Joaquin Almunia, commissaire européen à la concurrence, ce mercredi.

Le cartel était constitué de quatre deux entreprises sud-coréennes et de quatre taïwanaises. La taïwanaise Chimei InnoLux s'est vu infliger l'amende la plus lourde, à savoir 300 millions d'euros. Le groupe sud-coréen LG Display devra, lui, débourser 215 millions d'euros. La société sud-coréenne Samsung échappe à l'amende, parce que c'est elle qui a mis la Commission sur la trace du cartel.

Selon la Commission, le cartel a opéré entre 2001 et 2006. C'est lors de réunions dans des hôtels à Taïwan que ces entreprises se mettaient d'accord sur les prix et s'échangeaient des informations en matière de production et de stratégies commerciales.

Nos partenaires