Quand l'ordinateur portable remplace le cartable

10/06/08 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Dans une école de Looi (Tessenderlo), l'enseignement se fera sur l'ordinateur portable dès septembre. Les élèves des deux premières années de cette école secondaire recevront gratuitement ce type d'ordinateur et à partir de la troisième année, ils pourront le louer. Voilà ce qu'on peut lire dans le journal Het Belang van Limburg.

Dans une école de Looi (Tessenderlo), l'enseignement se fera sur l'ordinateur portable dès septembre. Les élèves des deux premières années de cette école secondaire recevront gratuitement ce type d'ordinateur et à partir de la troisième année, ils pourront le louer. Voilà ce qu'on peut lire dans le journal Het Belang van Limburg.

En septembre, les élèves de l'enseignement secondaire général de cette école à orientation commerciale de type 'enseignement assisté par ordinateur' se verront offrir un ordinateur portable gratuit durant les deux premières années, alors qu'à partir de la troisième année, ils devront l'acheter eux-mêmes au moyen d'un contrat de leasing de trois ans. La matière sera donc enseignée de matière aussi numérique que possible.

"Nous sommes occupés à mettre en place le sans fil dans tout le campus, afin que les élèves puissent utiliser leur ordinateur portable partout dans l'école", déclare Guido Vanuytrecht, directeur suppléant de la Middenschool, dans Het Belang van Limburg. "Les élèves ne devront plus emporter leur cartable bien lourd en classe. Comme l'enseignement secondaire général est une orientation théorique imposante, l'ordinateur portable y a parfaitement sa place". Les enseignants sont déjà prêts à assumer cette innovation radicale car ils ont suivi des journées d'études et de recyclage. La sécurité a également retenu l'attention: "Aucun système n'est étanche à 100%, mais notre méthode 'Smartschool' est très sûre", estime le directeur Vanuytrecht. Par ailleurs, l'ordinateur portable ne représentera pas une grande dépense supplémentaire pour les parents. "C'est dû au fait que les frais de photocopie et de livres vont ainsi diminuer radicalement", explique Nancy Beken, directrice de l'athénée.

Nos partenaires