Quand Facebook définit le terrorisme

24/04/18 à 13:44 - Mise à jour à 13:44

Source: Datanews

Le trimestre dernier, Facebook a supprimé de son réseau 1,9 million de messages à caractère extrémiste. L'entreprise mentionne finalement sa définition de l'extrémisme: 'Toute organisation non-gouvernementale qui se complait dans la violence préméditée à l'encontre de personnes ou de biens, dans le but d'intimider une population civile, des pouvoirs publics ou une organisation internationale pour ainsi atteindre un objectif, politique, religieux ou idéologique.'

Quand Facebook définit le terrorisme

© REUTERS

Telle est la définition interne que Facebook applique pour qualifier un message de 'terrorisme', et qu'elle publie sur son blog. Il s'agit en l'occurrence surtout de violence et pas d'objectifs politiques du groupe concerné, selon le VP Global Policy Management de Facebook. Quoi qu'il en soit, les autorités n'y figurent pas.

C'est l'une des premières fois que Facebook explique un tant soit peu comment elle régule le contenu sur sa gigantesque plate-forme. L'entreprise a en effet toujours été particulièrement avare d'informations à ce propos et protège ses modérateurs de manière professionnelle. Mais après le scandale Cambridge Analytica, il est sûr qu'elle a des choses à prouver. Elle doit essentiellement convaincre le monde qu'elle est capable de se réguler elle-même. L'Union européenne a en effet mis la pression sur Facebook, mais aussi sur ses concurrents dans les activités online, en vue de supprimer plus rapidement les messages extrémistes de leur plate-forme. Si tel n'est pas le cas, des mesures légales seront prises pour les y contraindre.

La définition ci-dessus coïncide avec l'annonce que Facebook a supprimé 1,9 million de messages liés à l'IS et à Al Qaïda au cours du premier trimestre de 2018. C'est deux fois plus que durant le trimestre précédent. 99 pour cent de ces messages auraient été détectés par l'entreprise elle-même et n'auraient donc pas été supprimés suite à des rapports d'utilisateurs. (EB/ANP)

Nos partenaires