Qualcomm revoit à la hausse son offre de rachat de NXP

21/02/18 à 14:03 - Mise à jour à 14:02

Le fabricant américain de puces Qualcomm a nettement augmenté l'offre de rachat qu'il avait émise sur son homologue néerlandais NXP. Au lieu des 39 milliards de dollars précédemment proposés, l'entreprise technologique est à présent prête à mettre quelque 44 milliards de dollars (35 milliards d'euros) au comptant sur la table.

Qualcomm revoit à la hausse son offre de rachat de NXP

© .

Il faut dire que l'offre initiale n'avait pas été du goût de beaucoup d'actionnaires de NXP. En l'occurrence l'investisseur activiste Elliott milite depuis assez longtemps en faveur d'une augmentation de l'offre. Ces derniers temps, Qualcomm a parlé avec divers actionnaires. L'entreprise a ainsi réussi à s'attirer le soutien non seulement de NXP elle-même, mais aussi d'acteurs qui y possèdent conjointement une participation de 28 pour cent.

Qualcomm évoque notamment des prestations financières de NXP meilleures qu'attendues l'année dernière. Les bonnes prévisions de croissance pour le secteur automobile - un marché important pour les deux entreprises - justifient une offre de rachat supérieure, selon le géant des puces. Le rachat aura lieu, si Qualcomm parvient à mettre la main sur un minimum de 70 pour cent des actions NXP. Précédemment, la barre était fixée à 80 pour cent.

En absorbant l'ex-division des puces de Philips pour un montant supérieur, Qualcomm pourra probablement éviter d'être elle-même engloutie par son homologue Broadcom. Cette dernière firme a en tout cas émis spontanément une offre de 121 milliards de dollars sur Qualcomm, à condition cependant que le rachat de NXP soit entériné conformément à l'offre initiale. Si tel n'est pas le cas, son offre ne tiendra plus.

Nos partenaires