Qualcomm de nouveau à l'amende pour abus de position dominante

12/10/17 à 13:24 - Mise à jour à 13:24

Source: Datanews

Les autorités taïwanaises ont infligé au fabricant américain de puces Qualcomm une amende de 23,4 milliards de dollars taïwanais, soit quelque 653 millions d'euros après conversion. L'entreprise aurait abusé de sa position dominante sur le marché.

Qualcomm de nouveau à l'amende pour abus de position dominante

© Reuters

Qualcomm est le producteur des puces modems Snapdragon populaires, qui équipent la plupart des smartphones. Selon Taïwan, l'entreprise a mis la pression sur les fabricants de smartphones pour qu'ils acceptent ses coûteuses licences et excluent ses concurrents.

La Fair Trade Commission taïwanaise a mené une enquête pendant sept ans sur les pratiques en question et affirme à présent que Qualcomm a abusé de sa position de plus important développeur de puces LTE, CDMA et WCDMA. Voilà qui explique l'amende infligée. Qualcomm a décidé d'aller en appel de cette décision.

Taiwan n'est pas le seul pays où Qualcomm connaît des problèmes juridiques. En Corée du Sud notamment, la firme s'est vu infliger aussi une amende pour avoir enfreint la loi sur le commerce, alors qu'en Europe et aux Etats-Unis, des enquêtes antitrust ciblant le fabricant sont en cours. Et c'est sans parler des procès intentés par les producteurs de téléphones eux-mêmes. Apple et Blackberry notamment ont traîné Qualcomm en justice. Blackberry a déjà obtenu gain de cause, et le fabricant de puces doit rembourser quasiment 800 millions d'euros à l'ex-producteur de smartphones.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos