Quaero est mort, vive Theseus! (update)

25/07/07 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

"Le Google européen", avions-nous titré à l'époque à propos du projet de moteur de recherche Quaero sur notre site web. Reste que des tensions internes au sein de Quaero ont provoqué le lancement d'un deuxième projet, baptisé Theseus. Une initiative qui bénéficie désormais d'importants subsides européens, ce qui devrait signer l'arrêt de mort de Quaero.

"Le Google européen", avions-nous titré à l'époque à propos du projet de moteur de recherche Quaero sur notre site web. Reste que des tensions internes au sein de Quaero ont provoqué le lancement d'un deuxième projet, baptisé Theseus. Une initiative qui bénéficie désormais d'importants subsides européens, ce qui devrait signer l'arrêt de mort de Quaero.

Quaero est un projet franco-allemand visant à développer un moteur de recherche européen qui pourrait concurrencer le fameux Google du monde de l'internet. Le projet était soutenu par des entreprises comme France Télécom, Thomson, Deutsche Telecom et nombre d'organismes de recherche, mais semble après deux ans en être toujours au stade des groupes de travail.

Fin de l'an dernier, les Allemands ont exprimé leur irritation et ont lancé leur propre projet, baptisé Theseus (de Thésée, ce héros athénien qui a trouvé la sortie du labyrinthe du roi Minos grâce au fil de sa fiancée Ariane). Une initiative à laquelle collaborent notamment SAP, Siemens et Deutsche Telekom. Le projet vise à mettre au point un moteur de recherche sémantique qui pourrait effectuer des recherches non seulement sur des mots, mais qui 'comprendrait' la signification et les relations antre les différents termes recherchés, ce qui devrait générer des résultats plus précis.

La Commission européenne vient d'annoncer l'injection de 120 millions EUR dans ce projet Theseus, une somme qui aurait tout aussi bien pu revenir à Quaero. Mais qui signifie l'arrêt de ce projet et fait de Theseus le nouveau cheval de bataille de l'Europe. Reste à voir si Theseus deviendra un réel concurrent pour Google ou Microsoft. Il lui faudra d'abord trouver la sortie du labyrinthe...

La société Thomson, pour rappel l'un des initiateurs de Quaero, tient à préciser que Theseus ne reçoit pas de subsides directement de la Commission européenne. En revanche, la Commission a autorité le gouvernement allemand à octroyer des subsides à Theseus. Toujours selon Thomson, cette décision ne signe pas l'arrêt de mort de Quaero, puisque la Commission européenne négocie toujours le soutien d'autres projets (dont Quaero).

Nos partenaires