'Qu'on remplace les conducteurs de train par des ordinateurs'

09/03/10 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

"C'est déjà possible à San Francisco, Paris et Kuala Lumpur al", a lancé Roland Duchâtelet, sénateur Open Vld et directeur de Melexis, au début de la commission parlementaire spécialement consacrée à la sécurité du rail. Et de proposer de remplacer les conducteurs de train par des ordinateurs.

"C'est déjà possible à San Francisco, Paris et Kuala Lumpur al", a lancé Roland Duchâtelet, sénateur Open Vld et directeur de Melexis, au début de la commission parlementaire spécialement consacrée à la sécurité du rail. Et de proposer de remplacer les conducteurs de train par des ordinateurs.

Lors de l'élaboration de systèmes sécuritaires pour les chemins de fer, l'on ne peut se limiter à une seule erreur possible, comme le franchissement d'un feu rouge, a poursuivi Duchâtelet. L'un des moyens d'accroître la sécurité du trafic ferroviaire consiste à substituer le conducteur par l'ordinateur, ce qui est déjà le cas notamment à l'aéroport de San Francisco et sur une ligne de métro à Paris. "Tout comme les systèmes d'atterrissage automatiques améliorent la sécurité des avions, le remplacement des conducteurs de locomotive par des ordinateurs est probablement l'un des moyens que nous utiliserons pour augmenter encore la sécurité sur le rail."

Les priorités en matière de sécurité doivent être fixées au terme d'une analyse des accidents les plus fréquents et de la gravité de leurs conséquences, a encore ajouté Duchâtelet. Il a également indiqué que la sécurité des moyens de transport est toujours opposée au coût et à la facilité d'emploi. Dans les voitures, où la technologie des systèmes de sécurité est plus avancée que celle des trains, il n'y a aujourd'hui aucun dispositif de sécurité empêchant le conducteur de franchir un feu rouge, même si cela est techniquement possible.

Comme la technologie électronique et informatique n'en était encore qu'à ses débuts dans les années quatre-vingts, il est clair pour l'ingénieur Duchâtelet qu'un système de sécurité qui aurait été développé à l'époque, n'aurait amélioré la sécurité que de manière limitée pour un prix élevé. Cela en comparaison avec les systèmes qu'on peut développer aujourd'hui.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires