PXL et Corda Campus testent un robot humanoïde

31/01/17 à 13:08 - Mise à jour à 13:08

Source: Datanews

Un robot opèrera bientôt à la réception du Corda Campus d'Hasselt. Ce robot pourra améliorer l'interaction avec les visiteurs, mais sera surtout chargé d'inciter les étudiants IT à expérimenter les possibilités des robots humanoïdes.

PXL et Corda Campus testent un robot humanoïde

Pepper. © REUTERS

Le robot Pepper est un modèle japonais qui fait vraiment très humain tant au niveau de ses bras que de sa tête. Il a été baptisé Fran et a même été inscrit dans le registre des naissances de la ville d'Hasselt.

Outre ses tâches à l'accueil, Fran sera surtout utilisé par les étudiants en informatique de la Hogeschool PXL. "L'objectif est d'apprendre tout ce qui est possible. Dans le cas qui nous occupe, le robot assumera spécifiquement une fonction de réceptionniste, mais il convient d'y ajouter tout l'aspect IT", explique Lode Van Hout, lecteur-chercheur à la PXL.

Apprendre à implémenter

C'est ainsi que le robot intègre une plate-forme où on peut ajouter du code en C++ ou Python. "Notre ambition est de rechercher toutes les possibilités qu'il offre. La technologie ne manque de toute façon pas, mais elle doit aussi être implémentée, afin de la rendre utilisable. Nous voulons ainsi découvrir si tout se passe de manière fluide."

Il n'est pas seulement question de communiquer avec les visiteurs, mais aussi de combiner la technologie avec des systèmes sous-jacents, comme la possibilité de faire téléphoner le robot à quelqu'un, lorsqu'un visiteur se présente. "Le robot peut aussi montrer des choses sur une tablette, mais pour cela, il convient également de prévoir tout un 'backend'."

Ce n'est pas un hasard si l'école PXL vient d'opter pour ce robot. "Les machines existent depuis un petit temps déjà, mais elles commencent seulement et progressivement à être abordables. Ce modèle de robot est équipé de haut-parleurs, de caméras (de profondeur) et sent quand on le touche, mais il présente aussi des limites. En anglais, on peut par exemple lui poser directement des questions, auxquelles il répondra dans de très nombreux cas. Mais en néerlandais par exemple, nous n'en sommes encore qu'au début", affirme Van Hout.

Soins de santé

En plus de la fonction d'accueil, l'école envisage d'autres applications pour le robot. A terme, elle entend également examiner les possibilités qui se présentent dans le domaine des soins de santé, plus spécialement en gériatrie. Le robot pourrait alors s'entretenir avec les seniors et retenir des noms et des choses prononcés précédemment.

Nos partenaires