Publilink, le réseau des pouvoirs locaux

07/11/07 à 09:10 - Mise à jour à 09:09

Source: Datanews

Initiative conjointe de Dexia et de Belgacom, le réseau Publilink fête ses 10 ans d'existence. L'occasion de faire le point sur l'importance prise par ce réseau dans le contexte de l'e-gouvernement et d'évoquer les futurs services aux pouvoirs locaux.

Initiative conjointe de Dexia et de Belgacom, le réseau Publilink fête ses 10 ans d'existence. L'occasion de faire le point sur l'importance prise par ce réseau dans le contexte de l'e-gouvernement et d'évoquer les futurs services aux pouvoirs locaux.

100% des trois régions et communautés, 100% des provinces, 97% des villes/communes, 93% des CPAS et 41% des zones de polices desservies, 13.000 messageries traitées, 200 à 250.000 accès mensuels à son portail: tels sont les chiffres impressionnants affichés par le réseau Publilink, même si les responsables de Dexia et de Belgacom refusent - évidemment - l'étiquette de 'monopole'. Davantage qu'un réseau et une prouesse technique (ce qu'il était à sa création), Publilink est devenu une 'plate-forme' offrant différents services aux administrations. Une plate-forme qui se veut à la fois fiable, rapide, sécurisée et économique.

EvolutionsPour le réseau Publilink, la sécurité constitue évidemment une priorité (surtout après certains problèmes rencontrés en 2006). Au début 2008, de nouveaux outils seront d'ailleurs proposés pour sécuriser l'accès aux sites des clients, le contenu de ces sites et les réseaux locaux des administrations. Toujours en matière de sécurité, le premier semestre 2008 verra l'apparition d'une solution de 'e-signing' mise au point en partenariat avec Certipost.

Par ailleurs, de nouveaux services seront proposés sur Publilink. Ainsi, PaPyRus, l'alternative électronique aux documents papier dans les relations financières avec Dexia (extraits de compte notamment), associé à un système d'archivage électronique de documents Dexia E@st Doc (conforme à la législation actuelle). De même, l'outil PubliSim permet d'ores et déjà aux administrations communales de disposer d'un outil de simulation budgétaire et de préparation d'un plan financier pluriannuel.

Dans le cadre de la convergence mobile-fixe, Publilink étend son service Wireless Office lancé voici un an, notamment avec une possibilité de se voir facturer à prix forfaitaire l'ensemble des appels fixes et mobiles (GSM Proximus) des agents dans une même municipalité. De même, dans le 2e trimestre 2008, une solution de voix sur IP sera proposée par le biais d'un PABX virtuel situé sur le réseau même de Publilink. La possibilité sera aussi offerte aux municipalités de relier leurs terminaux de paiement Banksys directement au réseau Publilink, et de réduire ainsi davantage encore leurs coûts de télécoms. Enfin, des services d'information et d'avertissement par SMS seront disponibles sur la plate-forme Publilink (même si leur succès reste à ce jour timide).

Nos partenaires