Proximus sous les 50 pour cent sur le marché des rentrées financières

12/08/08 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Au niveau du chiffre d'affaires sur les services mobiles, Proximus voit pour la première fois sa part de marché descendre sous la barre des 50 pour cent. Belgacom n'est toutefois pas entièrement d'accord avec les chiffres cités par le journal De Tijd.

Au niveau du chiffre d'affaires sur les services mobiles, Proximus voit pour la première fois sa part de marché descendre sous la barre des 50 pour cent. Belgacom n'est toutefois pas entièrement d'accord avec les chiffres cités par le journal De Tijd.

De Tijd a calculé ce que les trois opérateurs GSM ont engrangé comme rentrées en matière de services au cours du premier semestre de l'année. Les ventes d'appareils en sont exclues. Il en ressort que Proximus tombe pour la première fois sous la barre des 50% avec une part de marché de 49,6 pour cent (-0,5%). Mobistar a également légèrement reculé de 34,6 à 34,4 pour cent. Le seul opérateur qui croît est Base qui atteint 16 pour cent (+0,7%).

Belgacom met ces chiffres en doute. Pour Frederique Verbiest, sa porte-parole, il ne s'agit pas de 49,6, mais de 49,8 pour cent. Au cours du premier semestre, Proximus a réalisé un chiffre d'affaires net sur les services de 954 millions d'euros. Cela signifie que ce marché représente une valeur de 4 milliards d'euros sur une base annuelle.

Lundi, on avait appris qu'au cours de ce même premier semestre, on avait enregistré quasiment 540.000 nouveaux abonnés GSM.

La prudence s'impose cependant. C'est ainsi que seules les cartes SIM actives doivent être comptabilisées. Est actif quelqu'un qui, au cours des trois derniers mois, a au moins passé un appel ou envoyé/reçu un SMS. Proximus déclare que 95 pour cent de ses clients sont actifs, ce qui est mis en doute par Base.

"Cela signifierait que Proximus serait le meilleur opérateur en Europe. Personne n'a 95 pour cent de clients actifs ou plus. En moyenne, il s'agit de 85 à 90 pour cent", explique Bart Vandesompele, porte-parole de Base.

Base même, qui, dès le départ, s'est surtout concentré sur le prépaiement, possède "82 à 85 pour cent de clients actifs". Sur les 3,094 millions d'abonnés Base, il convient donc d'en prendre 82 à 85 pour cent en considération, soit quelque 2,63 millions de clients actifs. Les chiffres cités par les autres opérateurs en Europe sont également sujets à discussion, du fait que certains mesurent des pommes et d'autres des poires.

Nos partenaires