Proximus se lance aussi dans la vente couplée

20/11/09 à 10:10 - Mise à jour à 10:09

Source: Datanews

Après son homolgue Telenet, voici que Belgacom introduit aussi une offre par laquelle un produit et les services correspondants sont conjointement proposés avec une ristourne à la clé. Concrètement, la filiale de Belgacom, Proximus propose un netbook à condition que le client souscrive un abonnement à l'internet mobile.

Après son homolgue Telenet, voici que Belgacom introduit aussi une offre par laquelle un produit et les services correspondants sont conjointement proposés avec une ristourne à la clé. Concrètement, la filiale de Belgacom, Proximus propose un netbook à condition que le client souscrive un abonnement à l'internet mobile.

Le netbook, produit par Samsung, sera fourni entièrement prêt à l'emploi et à la navigation sur le net. L'appareil coûte normalement quelque 270 euros. Si le client souscrit un abonnement Mobile Internet Anytime, son prix sera réduit à 249 euros. En fonction du type d'abonnement souscrit lors de l'achat du netbook, la ristourne pourra atteindre 150 euros.

C'est fin octobre que Telenet a été la première à se lancer dans la vente couplée. Quiconque souscrit un abonnement à 20 euros d'une durée de 24 mois, reçoit un GSM avec accès à internet pour 1 euro.

La vente couplée a été longtemps prohibée en Belgique, mais sur injonction de l'Europe, cette interdiction doit être levée. La loi qui doit réglementer la pratique en Belgique, n'existe toutefois pas encore. Il en résulte que tant Telenet que Proximus agissent dans une phase de transition, au cours de laquelle il n'y a certes plus d'interdiction, mais où il n'y a pas encore de réglementation en la matière.

Il n'empêche que Belgacom insiste sur le fait que l'offre ne constitue pas une rupture d'avec le passé: "Au regard des anciennes pratiques commerciales (existantes) et de la législation télécom, la vente couplée était déjà tolérée sous certaines conditions précises. Cette offre netbook + abonnement s'inscrit dans ce cadre." Le but de l'offre est de stimuler l'internet mobile.

Proximus n'a pas encore décidé si son offre sera étendue aux GSM: "Notre but n'est pas d'être un précurseur."

Source: De Tijd/Belga

Nos partenaires