Proximus: la panne la plus sérieuse en 15 ans

13/02/09 à 11:20 - Mise à jour à 11:19

Source: Datanews

Hier, le réseau de Proximus a été paralysé pendant quasiment six heures à cause d'une surcharge de la plate-forme HLRI du fournisseur Nokia Siemens Networks.

Hier, le réseau de Proximus a été paralysé pendant quasiment six heures à cause d'une surcharge de la plate-forme HLRI du fournisseur Nokia Siemens Networks.

Les problèmes ont commencé ce jeudi à 18H15, lorsqu'une des 12 plates-formes Home Location Register Intelligence a dû faire face à une surcharge. La solution HLRI identifie l'emplacement correct des abonnés, de manière à permettre la connexion.

En cas de surcharge, une partie des données est assumée par une autre plate-forme HLRI. C'est ce qui s'est passé, mais toutes les plates-formes ont rendu l'âme l'une après l'autre. En fin de compte, une seule est restée opérationnelle, de sorte que selon le porte-parole de Belgacom, Jan Margot, plus de 20 pour cent des appels purent encore être traités, mais uniquement si l'abonné ne se déplaçait pas.

L'ensemble du système a été relancé, et tout est rentré dans l'ordre vers 23H30. Nokia Siemens Networks n'a pas encore fourni d'explication à propos de cette panne gigantesque. Apparemment, aucun nouveau logiciel n'a été chargé. Proximus entend aujourd'hui préparer un plan B, afin qu'une telle panne ne puisse plus se produire.

Le problème est survenu précisément le jour où Belgacom [annonçait sa première offre convergente] d'intégration du téléphone fixe et du GSM.

Nos partenaires