Provisoirement pas de fibre dans les conduites d'eau

23/03/15 à 13:36 - Mise à jour à 13:36

Source: Datanews

Il est techniquement possible d'utiliser les conduites d'eau pour acheminer la fibre optique jusque dans les bâtiments. Mais provisoirement, les opérateurs ne semblent pas enclins à choisir cette option.

Provisoirement pas de fibre dans les conduites d'eau

© iStock

Il s'agissait pourtant d'un projet ambitieux de De Watergroep. Les conduites que possèdent le gestionnaire d'énergie peuvent parfaitement être utilisées pour transporter un câble à fibre optique depuis la cabine de rue jusque dans les bâtiments, ce qui économiserait pas mal d'argent aux opérateurs télécoms puisqu'ils ne devraient pas creuser des tranchées dans le sol. Le projet avait été présenté début 2013, mais deux ans plus tard, l'Internet ne semble pas encore être accessible par cette voie. "Techniquement, ce n'est pas un problème, estime Luc Keustermans, directeur technique de De Watergroep. Il suffit de glisser une gaine en polyéthylène dans les conduites puis d'y injecter la fibre optique. Nos conduites sont d'ailleurs également en polyéthylène, ce qui élimine donc le risque de contamination. Il suffit de veiller à ce que la sortie soit hermétiquement fermée."

Le concept visant à intégrer la fibre optique dans une canalisation d'eau a été mis au point par une firme allemande qui continue d'ailleurs à en explorer les potentialités. "La société reste active à ce niveau et va désormais en analyser l'impact à long terme. Une telle gaine est glissée dans une canalisation qui transporte de l'eau et l'objectif est de connaître le rythme d'usure en raison de l'eau et du fait que la gaine flotte. De même, les courbures peuvent endommager le câble, autant d'éléments qui sont maintenant étudiés sur le long terme."

La solution est donc au point, mais les opérateurs n'en veulent pas pour l'instant. "Ce n'est pas que l'intérêt est absent, mais tant Belgacom que Telenet ont une vision à long terme concernant leurs réseaux et les investissements associés. L'intérêt est latent mais dépend de leurs priorités." Mais Keustermans n'exclut pas qu'à plus long terme, De Watergroep soit envisagé comme partenaire, même si ce n'est pas pour demain. "Nous sommes prêts si Belgacom ou Telenet veut s'inscrire dans ce projet", précise-t-on.

Cet article provient de la rubrique 'Un an plus tard' du numéro de Data News paru le 20/03/2015. Dans ce numéro, nous approfondissons le thème de la fibre optique avec un compte-rendu du FTTH Council Europe

En savoir plus sur:

Nos partenaires