Proudfield mise sur les jeux de médias sociaux

08/10/10 à 11:01 - Mise à jour à 11:01

Source: Datanews

La jeune entreprise belge Proudfield va développer des 'social media games' en plus des applications business pour les réseaux sociaux.

Proudfield mise sur les jeux de médias sociaux

La jeune entreprise belge Proudfield va développer des 'social media games' en plus des applications business pour les réseaux sociaux.

Un premier jeu, Myclub, est déjà prêt et vient d'être lancé sur le réseau social Facebook et sur Hi5, l'un des principaux réseaux de socialisation d'Amérique du Sud. Le but du jeu est de créer et gérer un night-club. Les joueurs peuvent acheter des propriétés virtuelles supplémentaires avec de l'argent bien réel. Voilà qui devrait constituer la source de revenus de l'entreprise. "Il est chaque fois question de petits montants. Il faudra donc miser sur de gros volumes, explique Patrik Vandewalle, l'un des trois actionnaires. C'est précisément pourquoi nous concluons des partenariats avec des réseaux sociaux puissants sur leur marché local, à l'image de vKontakte en Russie ou d'Hi5 en Amérique du Sud. A l'inverse, le contenu de Myclub sera aussi adapté aux marchés locaux."

"Le fait que nous ne nous limitons pas à la plate-forme Facebook, doit nous distinguer des autres acteurs, tels Zynga", ajoute Andy Van Laer, marketing manager. Avec des jeux ultra-populaires comme Farmville, Zynga génère davantage de revenus que Facebook même. Mais les ambitions de Proufield ne sont pas non plus à négliger. Avec Myclub, l'entreprise entend attirer certainement un million d'utilisateurs. Quatre autres jeux seraient actuellement en attente. "D'ici 2013, nous souhaitons attirer au niveau mondial 10 à 25 millions d'utilisateurs actifs par mois vers nos 'social media games'. Il ne s'agit pas d'un marché saturé, bien au contraire", ajoute Vandewalle. Le développement de Myclub a été du reste réalisé en grande partie en Ukraine via Skelia, dont Vandewalle est CEO.

Lisez aussi notre dossier 'les informaticiens dans l'industrie du jeu' dans Data News.

En savoir plus sur:

Nos partenaires