Proton encore en recul

04/02/11 à 12:10 - Mise à jour à 12:10

Source: Datanews

Atos Worldline a recensé une hausse du nombre d'opérations de paiement électroniques en 2010. ...

Proton encore en recul

Atos Worldline a recensé une hausse du nombre d'opérations de paiement électroniques en 2010. Mais cela n'empêche pas Proton de s'éteindre progressivement.

"Le but est de trouver à une échéance indéfinie une alternative à Proton pour les paiements de faible montant. Mais selon moi, Proton va disparaître", avait déclaré Dirk De Cock, CEO d'Atos Worldline Belgique, l'année dernière déjà à Data News. Cette année, l'utilisation de Proton régresse encore de 14 pour cent. Le montant moyen par transaction demeure cependant stable à 4,4 euros. Ce sont les banques qui décideront du sort final de Proton, nous explique Jean-Michel Dasnoy, porte-parole d'Atos Worldline. "Mais c'est plutôt le silence radio de ce côté là."

En tout, Atos Worldline a traité plus d'1,29 milliard d'opérations de paiement électroniques l'année dernière en Belgique. Il s'agit là d'une augmentation de 5,3 pour cent. La très grande majorité de ces opérations ont été effectuées avec Bancontact/Mister Cash: en 2010, 960 millions d'achats ont été en effet payés de cette manière, ce qui représente 7,1 pour cent d'opérations de paiement en plus qu'en 2009.

L'utilisation de Visa et MasterCard a crû de 8,3 pour cent à 139,5 millions de transactions. Au cours de l'année de crise 2009, cette hausse n'avait été que de 5,1 pour cent, mais au vu du pourcentage de hausse actuel, l'on peut dire que les cartes de crédit ont regagné le niveau qui était le leur en 2008.

En savoir plus sur:

Nos partenaires